S'abonner à ce blog

Earthquake​%2BTsunami​%2B-%2BJap​an-31


Le 11 Mars 2011 le Japon a été touché par un terrible séisme, d’une magnitude de 8.9 sur l’échelle de Richter. L’épicentre était situé à 375 kilomètres de Tokyo, au large des côtes orientales du Japon et à une profondeur de 25 km. La durée de la secousse a été très longue, près de 5 minutes ce qui confirme l’importance du tremblement de terre. Plusieurs répliques ont eu lieu quelques minutes après le premier séisme violent de 8.9. Un précédent séisme avait eu lieu mercredi, d’une magnitude de 7.2, sans faire de dégâts.
Une première vague de 4 mètres a touché les côtes du Japon. Un autre tsunami a frappé le port de Sendai avec des vagues de près de 10 mètres.





alg_tsunam​i_japan_20​11


La crise nucléaire s'est aggravée mardi à la centrale de Fukushima 1. Endommagée lors du puissant tremblement de terre suivi par un tsunami vendredi, la centrale, située à environ 240 km au nord de Tokyo, connaît une série d'explosions quasi quotidiennes. Deux ont atteint mardi ses réacteurs n°2 et n°4.

Peu après 6 heures (minuit à Paris), une « grosse explosion » s'est produite dans le bâtiment qui abrite le réacteur 2, a annoncé Tokyo Electric Power (Tepco), qui gère la centrale. Contrairement aux deux précédentes explosions sur les réacteurs 1 et 3, celle du réacteur 2 n'a pas été visible de l'extérieur et n'a pas endommagé le bâtiment externe. Mais pour l'Autorité française de sûreté nucléaire, l'enceinte de confinement du réacteur numéro 2 de la centrale « n'est plus étanche ». Or cette enceinte est destinée à isoler le coeur du réacteur de son environnement, afin d'éviter toute contamination radioactive.

Une explosion d'hydrogène a en outre déclenché un incendie dans le réacteur 4, qui était à l'arrêt pour maintenance lorsque le séisme s'est produit. Un bassin de stockage de combustible nucléaire usagé a été touché par les flammes, selon l'Agence internationale de l'énergie atomique. Deux techniciens qui se trouvaient dans le secteur de la turbine de ce réacteur au moment de l'explosion sont portés disparus. Lors d'une conférence de presse, un responsable de l'agence a fait état de l'apparition de fissures sur la toiture du bâtiment abritant le réacteur alors que celui-ci présente déjà plusieurs brèches sur les flancs. Et mardi soir, un nouvel incendie s'est déclaré au réacteur 4 de la centrale nucléaire de Fukushima.