S'abonner à ce blog
Tari Palentir » Tari Palentir » Elfe & cie » La découverte d'un autre monde : Chapitre 1

La découverte d'un autre monde : Chapitre 1

Il y a de cela 8000 annees, dans les pays merdialis vivait paisiblement elfes,
hommes, hobbits, nains et orques...
Oui les "orques" aussi, contrairement a vos pensees, les orques etait de jolies creature ...
 
Bien que certain orques tetus et dezagrehable croyant etre humilier par leur laideur se cache dans les montagnes.
 
Mais , ils n’etaient pas tous honnete, C'est donc la que les orques se sont revolte !
Ils n’etaient pas du tout different des elfes ce n'est qu'une famille croisee a une autre ... par contre les elfes les
precedaient et ils ne supportaient pas ca !
 
 
Ils cachaient dans des anciennes grottes ou les nains se creusaient un nis, un pouvoirs qui permettaient de transferer
les personnes dans un univers egale a le leur mais a la fois totalement different.
 
Et grace a se pouvoirs ces orques des grottes attirait les elfes les croyant plu pour les envoyer dans ce
monde, helas personne ne sais ce qu'il y a au dela du passage vers ce monde.
 
Un elfe par hasard dans une taverne vis une orque a ras du sol pleurant a inonder l'endroit, le tavernier la jeta dehors
mais tout cela n’etais qu'un coup monte une vielle ruse d'orques femme pour seduire les passant elfes.
 
L'elfe pris la defense de l'orque puis tomba dans son piege , cet elfe s'appelait lenwe palantir et cet orque Anorit,
il tomberent amoureux .
Les annees passerent et entre temps , ils eurent un enfant, l'orque sembla oublie le plan malefique qu'elle avait organise.
Ses amis des grottes furieux qu'elle l'es aie oublie enleverent lenwe pendant une nuit d‘ete, et accomplirent sont precede
souhait oublie.
 
Les jours et les annees passerent la femme orques continua d’eleve son enfant qui avait les yeux de son pere et qui etait
aussi tetue que sa mere, elle devint une magnifique jeune femme elfe qui se prenommait tari.
 
De plus en plus de questions se troublaient dans la tete de la jeune femme.
 
-Maman , ou est papa ?
-Parti en voyage cherie
- pendant si longtemps ?
-Eh bien , oui apparemment (gloups)
-tu me caches des choses , je ne suis plus une enfant , dit moi la verite !
-tu y tiens vraiment?
- bien sur
-je fis la rencontre de ton père  un jour et .....
-Et ?
- IL EST TEMPS QUE TU AIES CHERCHER DE L'EAU, il nous en manques!
- Humm....
 
Elle partit chercher de l'eau, Mais en route, elle croisa une personne étrange, un nains du nom de Sitralogue,
il était au courant de tout !
Il reconnu dans les yeux de Tari, une questions des plus étrange.
Il venait la chercher et la reconnu.
Cette questions était "A qui dois je me fier ? "
 
Le nains l'accosta
 
-Et petite , tu es Tari la fille de Lenwë ?
-Oui, qui êtes-vous ?
-Je connais ton père
-Vous savez ou il se trouve ?
-Oui mais vient, se n'est pas un endroit sûr ici!
 
Ils entrèrent dans une chaumière qui semblait être apparue par magie, Tari ne l'avait jamais encore remarquée.
Ils s'installèrent à une table au font de la chaumière.
 
- Tu vois Tari, j'ai une révélation à te faire, l'autre jour j'était tranquillement chez moi, j'entendit
une voix dans ma tête, ton père et moi lord d'une bataille avions créer un pouvoir télépathique, j'écoutait
attentivement et cette voix disais :
"Sitralogue, mon ami, va à la rencontre de ma fille Tari et protège là avant que les orques ne l'emmène".
 
 
-Mon père , mais ou est-t-il ? Et pourquoi ma mère ne voulait me dire?
-Je suis désolé de te dire cela mais... C'est elle au début qui devait attirer ton père dans se coup monté, et si tu
restes, je craint le pire...les orques complices ont été sidéré de cette oubli !
-C'est donc pour cela !
-Et oui!
-Que dois je faire ?
-Partir d'ici, viens avec moi !
-Pour aller ou?
-Tu souhaites retrouver ton père ?
-Oui
-Des nains, des elfes, d'autres et moi sommes les amis de ton père et nous allons délivré tout les elfes emprisonné.
-Je viens avec vous mais Sitralogue ou sont ils emprisonné ?
-Les orques se réfugie dans les anciennes grotte de nains, ils en veulent aux elfes d'être dominant et veulent les
anéantir !
On a découvert en passant dans les grotte par nos ancien passage secret , que les orques avait un pouvoir maléfique
qui transférait les personnes dans un monde égale a celui ci mais parait-il totalement différent !
-Je pars avec vous ! Le temps de prendre mes sacs ...
-Non, Tari tu n'as pas le temps, il sont déjà là, il faut partir de suite!


Il donna un arc et des flèches à Tari .
-Prend en soin , c'est c'elle de ton père .
-Comment l'a tu trouvée ?
-Dans les grottes, sans que les orques ne le voient, je l'ai récupérée.
-Merci !
Dehors, la nuit tombait, ils sortirent de la taverne .
Tari l'observa un fois, deux fois, puis tourna la tête , elle regarda une troisième fois mais celle-ci avait disparut!
Ils partirent tout deux vers le sud ou les attendait la troupe d'amis pour le début de l'aventures!
 
-Je me demande ou nous allons ?
-Chut, cache toi !
-Que se passe-t-il ?
-Ils savent que tu es parties, ils arrivent !
-Courront !
-Mais pourquoi, ne nous les affrontons pas ?
-Je peux les sentir sous mes pieds, ils sont au moins une vingtaine !
 
Sitralogue courait essayant de rattrapé Tari qui courait plus vite !
Ils ne pouvaient pas continuer ainsi, et à la première occasion de sautez dans un fleuve..
 
Les orques n'eurent rien remarqué !
Un orques avec une bosse sur sa tête avec une espèce de tenue grise qui ressemblait à une armure, s'approcha de l'eau !
 
-Stop! Je ne les sens plus sur la terre !
-Chef rentrons à la base , j'ai une faim de loup !
-Y'a rien a mangé!
-Y'a un village à cinq kilomètre , remplis de bœuf y'a de quoi faire un garde mangé.
 
Ils partirent courant comme des chiens enragé à soif de bœufs !
 
Tari et Sitralogue c'était caché dans l'eau tout se temps, mais tout les deux n'avait pas beaucoup de mal à retenir leur
respiration !
Ils reprirent leur chemin .
 
-Sitralogue , je peux t'appelé "Sit" ?
-Si cela est plus facile pour toi !
- Bien, Sit!
Elle rigola !
 
-Au faite pourquoi les orques n'ont pas remarqué nous étions dans l'eau ?
-Un orques des grottes si tu le déconcentre en lui parlant de nourriture, il oublie. Une vieille blague de nain.
Leur chef l'avait remarqué mais...
 
 
Elle le regarda .
Au loin se situais une ville, la ville de Bordy, une ville qui appartiens aux hommes .
 
-Nous passerons la nuit dans cette ville, à la taverne des nobles !
Et c'est la que nous attende nos compagnons !
 
Arrivé à la porte de la ville, la nuit était déjà tombée, le gardien nuit toujours grognon ouvrit un petit portillon !
 
- Qui vala ! Ah! Une elfe et un nain !
- Oui, cela vous étonne ?
 
Le gardien grogna et ouvrit la porte .
 
Dans la ville, beaucoup d'homme une bière à la main, saoul comme un nain en période de fête, dansait se battais,
chantais, ...
 
-Les hommes ne se contrôle plus ses temps si, ils deviennent fou, ils boivent parce qu'ils sont déprimés, certain
même se suicide ,...
Tari le regarda inquiète .
-Voilà l'auberge des nobles, beaucoup de nains et d'elfes y crèche, nous passerons inaperçu .
-Je l'espère !
-Oh, ne t'inquiète pas nous sommes quatorze pour t'accompagné !
 
Ils entrèrent,
Il y avait devant elle, un elfe muni d'une grande cape elfique .
-Aureï, Tari Palentir!
 
Ils était tous assis a cette grande table rectangle en bois.
-Tu vois Tari, dès que Sitralogue nous a dit que ton père avais essayé de rentré en contacte avec lui, nous avons
accouru pour l'aider.
Je crois qu'il est temps de te présenter notre alliance !
 
Il y avait trois nains, trois elfes, deux hobbits, quatre orques qui on décidé de combattre ceux des montagnes, et un homme.
 
-Voici : Aldo, Siori et Manor , Eonidilas, Fires et Domak, Boltre et Amousine , Les frères Bürs et ce jeune garçon est
Finrod Míriel.
-Je suis ravie de savoir que de si brave guerrier m'accompagnerons le long de cette quête, je sais bien sûr que certain
d'entre vous périrons pour notre terre mais l'amour de vos cœurs vous relèverons et vous combattrez sans cesse j'jusqu'a
une nouvelle peine perdue.
Une seul question, abandonneriez vous si vous étiez a bout de force ou laisseriez vous déchainez votre haine pour survivre
et gagné cette nouvelle guerre ?
 
-Nul ne peut le dire jeune elfe, mais je vois en toi un pouvoir des plus fort que ceux de dix sages des tours blanches.
-Au juste mon seigneur quel est votre nom ?
-Dolimeï.
 
Tari fatigué de cette course à la fuite des orques, s'assis sur un banc.
Finrod  la regarda, et vin s'asseoir prêt d'elle.
 
-Alors c'est toi Tari !
-Alors c'est toi Finrod !
Il rit. Et elle rajouta:
-Oui, pourquoi dis tu cela?
-Pour rien.
Elle le regarda avec soupçon.
-Je n'aime pas qu'on soit pas franche avec moi.
Elle sorti son arme et vint la mettre a ra de son cou .
-Ne sois pas si impatiente, suis moi!
Il se glissât si vite qu'elle ne le vit même pas faire et le suivi.
Il montèrent tout deux dans une pièce ou personne ne peux les entendre.
-Un jour, j'ai rêvé, rêvé d'une elfe magnifique qui vint sauver notre peuple et ma vie avec une larme de chaleur.
Cela faisait trois ans que je l'attendais. Et je suis tombé paisiblement.....
 
La porte s'ouvrit violement, des orques des montagnes et des gobelins qui les accompagnais  était entré dans l'auberge
pour chercher Tari!
Il s'engagèrent dans un combat.
Jusqu'a ce qu'il entende des voix par la fenêtre, c'était les autres à cheval qui avait achevé ceux du réez de chaussée.
 
-Bon vous achevez ceux la et puis vous venez !
- Toujours un humour de Boltres !
 
Ils achevèrent les dernières et descendit au réez de chaussée pour retrouvé Eonidilas qui les attendait avec leur chevaux.
 
Ils se mirent en route, car ils sentais sous leur pieds toute un armée d'orque et ils craignaient que la ville ne sois
dévastée !
 
-Dit moi Finrod, tu n'avais pas réussi a finir ta phrase!
Dolimeï répondit a sa place.
-Pas ici, nous nous arrêterons plus tard, le monde nous écoute chaque arbre élance un écho et dans cette forêt il est
dangereux de révélé nos secrets !
 
Enfin sortit de la forêt, ils s'arrêtèrent.
-Nous camperons ici, reposer vous bien !
 
Tari coinça Finrod dans un coin.
-Alors j'aimerai des réponses.
-Et je suis tombé paisiblement amoureux d'elle.
-Et as-tu réussi à la trouvé ?
-Oui
-Ou ça, ou es-t-elle?
Il l'a regarda les paillettes dans le plus profond de ces yeux.
-Oui mais faudrait-t-elle d'abord qu'elles veulent de moi !
-Je crois qu'elle veut de toi aussi.
 
Ils se rapprochèrent et s'embrassèrent...........
Les derniers commentaires
Ado-rable
17 février 2016 à 02h13
 
quand est ce que tu publie le 2ième chapitre