S'abonner à ce blog

Harri OlliHarri OlliVoir l'image en grand0 voteHarri Olli n'est plus du tout le rebelle de Rovaniemi qui faisait faire des cauchemars aux entraîneurs et faisait souvent la une des médias pour ses frasques. Maintenant, il est heureux, détendu et est devenu une personne responsable. Au printemps dernier, il s'est marié et le mois passé, il est devenu père d'un petit garçon. Il s'entraîne dur pour revenir au meilleur niveau. Hier à Rovaniemi, il s'est classé à une prometteuse 8ème place, non loin de Ville Larinto et Olli Muotka. Son but immédiat est d'obtenir une place dans le groupe national pour la coupe du monde à Ruka dans 2 semaines.
Source

Olli Muotka (FIN)Olli Muotka (FIN)Voir l'image en grand0 voteQuelle joie de revoir un Finlandais sur la plus haute marche d'un podium international et ce, deux fois de suite. Okay, il ne s'agit que d'une FIS Cup et Olli Muotka né en 1988 fait office de vétéran de l'épreuve (même s'il n'est pas le plus vieux). Leader de la première manche avec un saut mesuré à 127.5m poussé par un fort vent de face, le sauteur du Lahti Ski Club a assuré la victoire devant l'Allemand Danny Queck avec un bond à 117m (avec une plateforme de moins que lors de la première manche). En Finlande, on a le sourire. Au total, 9 sauteurs marquent des points. Le jeune Juho Ojala rate le top 10 d'un cheveux après avoir longuement mener en première manche avec son dossard numéro 2. Du côté des déceptions, on peut citer la dégringolade de Wili Loukasmäki de la 5ème à la 17ème place ainsi que la non-qualification d'Harri Olli, seulement 32ème. Le sauteur de Rovaniemi a encore du pain sur la planche avant de revenir à son meilleur niveau.

Résultat:
1. Olli Muotka 217.5pts (127.5m et 117m)
2. Danny Queck GER 213.1pts (125m et 114.5m)
3. Stephan Leyhe GER 210.1pts (119m et 119.5m)
...
11. Juho Ojala 182.7pts (121.5m et 106.5m)
...
15. Eetu Meriläinen 169.5pts (114m et 108.5m)
16. Lasse Moilanen 169.2pts (113.5m et 111.5m)
17. Wili Loukasmäki 167.7pts (126.5m et 97m)
...
20. Ville Korhonen 156.5pts (120.5m et 95.5m)
21. Andreas Alamommo 155.7pts (113.5m et 106.5m)
...
25. Juuso Heikkinen 153.8pts (114m et 97.5m)
...
32. Harri Olli 78.2pts (112m)
...
34. Teemu Pääkkönen 76.8pts (108m)
35. Eetu Nousiainen 76.8pts (108m)
36. Elias Vänskä 76.3pts (105.5m)
37. Niko Kytösaho 75.9pts (109.5m)
...
45. Janne Korhonen 58.3pts (96.5m)
...
50. Aapo Lehtinen 53.2pts (94.5m)
51. Frans Tähkävuori 49.9pts (94m)
52. Riku Tähkävuori 47.0pts (92m)
53. Juho Virrantalo 43.2pts (88.5m)
54. Lauri-Matias Ala-Talkkari 27.6pts (80m)

Résultat complet

Olli MuotkaOlli MuotkaVoir l'image en grand0 voteOlli Muotka a remporté la première compétition de la FIS Cup qui se déroule à Kuopio du 14 au 15 août. Le sauteur de Muonio qui était deuxième de la première manche, s'est imposé avec des sauts de 124.5m et 122.5m et presque 6 points de plus devant l'Allemand Sebastian Bradatsch et son compatriote Tim Fuchs. 7 autres Finlandais sont entrés dans les points. Ce n'est peut-être qu'une FIS Cup mais cette victoire va être un grand boost pour sa confiance après un hiver chaotique et un été assez discret. Harri Olli a participé à sa première compétition internationale depuis un long moment. Il n'a certes pas fait d'étincelle mais il a tout de même terminé dans le top 20. Andreas Alamommo qui a tenu tête aux meilleurs sauteurs finlandais lors de la derniers compétition nationale n'a pas autant été à la fête. Il ne termine que 22ème. Le champion finlandais des moins de 16 ans, Niko Kytösaho s'est classé à une modeste 28ème place. Le champion junior a fait encore plus pâle figure. Aapo Lehtinen ne termine que 49ème. Le vent a certainement joué les troubles-fêtes car le jury a dû modifier la barre d'élan plusieurs fois.

Résultat:
1. Olli Muotka 221.2pts (124.5m et 122.5m)
2. Sebastian Bradatsch GER 215.3pts (123.5m et 118.5m)
3. Tim Fuchs GER 205.0pts (125m et 114.5m)
...
13. Lasse Moilanen 159.6pts (109m et 102.5m)
14. Eetu Meriläinen 158.4pts (111.5m et 110.5m)
15. Antti Aalto 157.9pts (115m et 107.5m)
...
18. Harri Olli 154.9pts (113.5m et 99m)
...
22. Andreas Alamommo 147.4pts (110m et 96.5m)
...
27. Ville Korhonen 122.4pts (106.5m et 91.5m)
28. Niko Kytösaho 121.7pts (102.5m et 92m)
...
34. Wili Loukasmäki 65.2pts (106m)
35. Teemu Pääkkönen 64.6pts (106m)
36. Juho Ojala 62.9pts (98m)
...
38. Janne Korhonen 62.7pts (100.5m)
39. Juuso Heikkinen 62.4pts (100m)
...
42. Riku Tähkävuori 56.8pts (90.5m)
43. Elias Vänskä 56.5pts (94m)
...
46. Eetu Nousiainen 53.9pts (92.5m)
...
48. Frans Tähkävuori 52.1pts (96.5m)
49. Aapo Lehtinen 50.7pts (94.5m)
...
52. Juho Virrantalo 46.3pts (90.5m)
53. Lauri-Matias Ala-Talkkari 33.2 (84.5m)

Résultat complet

Lauri Asikainen & Anssi KoivurantaLauri Asikainen & Anssi KoivurantaVoir l'image en grand0 voteEinsideln, deuxième étape internationale du Grand Prix d'été et la première à laquelle les Finlandais participent. 6 sauteurs ont fait le déplacement: Anssi Koivuranta, Lauri Asikainen, Jarkko Määttä, Sebastian Klinga, Ville Larinto et Sami Niemi. Avec un quota de 4, le nouveau coach Kari Ylianttila a sélectionné Anssi, Lauri, Jarkko et Sami après les sauts d'essai. Ville et Sebu feront office d'ouvreurs. En qualification, tout se passe bien. Les quatre Finlandais se qualifient. Mais avec ce nouveau système qui prend en compte les points de la qualification pour la compétition, on peut d'ores et déjà affirmé que la tâche sera extrêmement difficile pour les Finlandais d'atteindre la manche finale.

Sami et Anssi se retrouve dans le groupe B, Lauri dans le groupe C et Jarkko dans le groupe D. Chaque groupe compte 12 sauteurs et seuls les 6 premiers se qualifient pour la finale. Avec 109m, Sami est passé tout près de la qualification (sans ce système, il aurait été en finale). Mais comme mentionné, ses points en qualification l'ont handicapé. Anssi fait illusion un moment mais n'obtient pas son ticket. Dans le groupe suivant, Lauri rate son saut et sait déjà qu'il peut ranger les skis. Pas de miracle pour Jarkko qui était le dernier qualifié.

La leçon à retenir de cette compétition mais surtout de ce nouveau format et que les sauteurs n'ont plus le droit à l'erreur. Ils sont obligés de sortir leurs meilleurs sauts dès la qualification. Et ce système l'a bien monté. Sans lui, Anssi et Sami auraient marqué des points.

Résultat:
1. Gregor Schlierenzauer AUT 412.5pts (118m, 112.5m et 115.5m)
2. Piotr Zyla POL 406.5pts (113m, 113.5, et 115.5m)
3. Michael Hayböck AUT 404.3pts (117m, 112m et 112.5m)
...
28. Sami Niemi 243.5pts (106m et 109m)
29. Anssi Koivuranta 243.3pts (109m et 106.5m)
...
34. Lauri Asikainen 241.9pts (108m et 106m)
...
43. Jarkko Määttä 233.8pts (104m et 105.5m)

Résultat complet

Janne AhonenJanne AhonenVoir l'image en grand0 voteAprès une saison 2013/2014 minée par des maladie, la nouvelle saison ne commence pas mieux pour Janne Ahonen. Samedi 2 août à Lahti lors de la première manche, le sauteur n'assure pas sa réception à 96m. Il perd l'équilibre et s’assoit. A première vu, rien de dramatique. Janne traverse la zone herbeuse en direction du lift et s'assoit dans l'herbe un long moment, grimaçant. Quelques instants plus tard, il ressort de la cabane où il se change en titubant et grimaçant. Entorse? Ligaments? Il quitte le site sans rien dire. Le lendemain, il ne se présente pas au tremplin. C'est finalement en soirée qu'on apprend qu'il passera un IRM le lendemain. Lundi, la nouvelle tombe: les ligaments collatéraux et le ménisque sont touchés. Il subira une petite opération le vendredi. Est-ce grave? Rien ne peut être affirmé avant l'opération. Il devra dans le meilleur des cas observer une pause d'une semaine et dans le pire un mois. Vendredi, la nouvelle tombe: le ménisque est plus touché que prévu. Janne ne reprendra pas le chemin des tremplins pendant au moins un mois. Il peut mettre une croix sur la saison estivale. Il reviendra en hiver.

Bon rétablissement!

Sources: YLE et MTV3



Jarkko Määttä & Sami NiemiJarkko Määttä & Sami NiemiVoir l'image en grand0 voteAprès trois compétitions au nord de la Finlande, toutes remportées par Jarkko Määttä, les Finlandais se retrouvaient à Lahti pour disputer une compétition nationale en vue de sélectionner les heureux élus qui allaient participer au Grand Prix d'été à Einsiedeln et Courchevel. Cette compétition m'intéressait à plus d'un titre: Lahti n'est qu'à une heure de route d'Helsinki, la compétition était à 17h (comprenez: pas besoin de se lever aux aurores), les meilleurs sauteurs (que je n'ai pas revu depuis les Lahti Ski Games en mars) étaient présents ainsi que les meilleurs juniors.

Je suis arrivée au tremplin vers 15h30 et le saut d'essai était déjà commencé. Un groupe de vieux touristes allemands observaient les sauteurs et commentaient ce qu'ils voyaient. Mais la scène qui fait toujours sourire est la piscine dans la piste de réception du K116 avec une poignée de personnes qui font bronzette sur le gazon alors que des sauteurs avec leurs skis zigzaguent entre les serviettes pour rejoindre le lift. La grimpée de la piste de réception à la base du tremplin est toujours une sacré épreuve physique surtout par 28 degrés sans une once d'ombre. En haut, le parking était plein. Je suis tout de suite allée sur la passerelle en bois entre le K116 et le K90 pour prendre quelques photos de vol des derniers juniors et des premiers adultes. Le soleil tapait fort et j'avais bien entendu oublié ma crème solaire. Jarkko Määttä et Sami Niemi, à torse-nu, se penchaient à la fenêtre pour observer leurs compatriotes.

Prêts à s'élancerPrêts à s'élancerVoir l'image en grand0 vote
Pour prendre un peu de hauteur, j'ai décidé de prendre ascenseur jusqu'au sommet du tremplin. Sami Heiskanen m'a rejoint et on s'est salué. A ce moment-là, on ne discute pas avec un sauteur. C'est une des règles d'or. Ils sont déjà en pleine concentration. L'ascenseur tout vitré n'a besoin que de quelques secondes pour atteindre le dernier palier (le premier étant la nouvelle plateforme des entraîneurs pour le K116). Sami est sorti le premier et en gentleman, m'a tenu la porte. C'était super sympa car en Finlande, les gens ne tiennent généralement jamais les portes. Comme il faisait super chaud, les sauteurs attendaient leur tour sur les marches car la salle d'attente ressemblait à un sauna. Je me suis mise dans un petit coin à côté d'Harri Olli pour regarder les sauts sans gêner les sauteurs. A mesure qu'ils sautaient, les escaliers se libéraient. Sur la barre, chaque sauteur a son petit rituel et s'est très intéressant à regarder. Ils me faisaient penser à des pilotes faisant la check-list avant le décollage: lunettes, gants, combi en place, sangle sous le casque, fixations, épaules détendues, etc. A côté de moi, Sami Niemi était en train de se préparer. Et là, je constatais que les pauvres sauteurs portaient des chaussettes en laine! Après le saut de Jarkko Määttä, je suis redescendue.

Il fallait patienter presque 40 minutes avant le début de la compétition. Pourquoi? Parce que le lift est utilisé par les touristes pour rejoindre le K116 et que le dernier est à 16h52 précisément. De plus, la piscine ferme à 16h30 et il faut laisser le temps aux baigneurs de ranger leurs affaires. Pendant ce temps, je me baladais dans la zone "team" et papotais avec quelques personnes. Les sauteurs discutaient, faisaient un dernier jogging, quelques flexions ou répétaient leur impulsion avec leur entraîneur. L'ambiance était bonne enfant. Je savais que certains sauteurs avaient des tatouages. Mais, c'était fois-ci, vraiment beaucoup en avait. C'était plutôt à se demander: "qui n'en a pas"? La palme du plus moche, de mon point de vue, revient à Harri Olli avec l'inscription "only hard cold cash" (seulement en argent liquide). Pour le plus joli, j'hésite entre le bracelet tribal de Ville Larinto ou l'inscription "follow your dreams" (poursuis tes rêves) de Ville Korhonen. Lorsque les premiers dossards ont repris le chemin du tremplin, je suis allée me reposter dans les escaliers de la piste de réception vers les 40m. Mais lorsque j'ai entendu un crépitement, je me suis mise à courir sur les escaliers pour échapper à l'arrosage. A Lahti, le système est mal réglé et il y a autant d'eau projetée sur la piste que sur les escaliers. Je n'avais pas peur de prendre une douche froide mais je craignais pour mon appareil photo.

Petteri ForsströmPetteri ForsströmVoir l'image en grand0 vote
J'ai regardé les juniors depuis la plateforme en bois. Janne Ahonen est venu rejoindre le petit groupe en attendant le tour de son fils. Il n'était pas très loquasse. Il répondait aux questions des autres parents par des "oui" ou "non" et parfois par une phrase de 3 mots. Il était vraiment concentré, les yeux rivés sur les juniors. Les différences de niveau étaient impressionnantes. Il y avait 20m d'écart entre le meilleur et le moins bon. Niko Kytösaho, le champion de Finlande des moins de 16 ans, était vraiment au-dessus du lot. Il avait une hauteur impressionnante. Mico Ahonen a complètement raté son saut: il était plié en deux, volait en raz-motte, sans vitesse. L'expression faciale de Janne montrait toute sa déception.

Après les sauts des juniors, je suis retournée vers la cabine de fartage. Les premiers juniors étaient de retour. Niko Löytäinen et son père examinaient l'équilibre de ses skis. Quelque chose clochait apparemment. Janne Ahonen aussi observait les skis de son fils tout en retirant les brins d'herbe mouillés. Puis, les "top guns" se sont changé, ont pris leurs skis et sont repartis au sommet du K90. Cette fois, je me suis mise sur les escaliers en métal le long du K116 pour être plus haute et plus proche de la table. ça devenait difficile de prendre des photos car la moitié du vol était à l'ombre et l'autre moitié était en plein soleil. Il fallait faire un choix quand aux réglages de l'appareil photo. Le vent avait l'air de jouer les troubles-fêtes.

Janne AhonenJanne AhonenVoir l'image en grand0 vote
Depuis le sommet de la bosse, il est presque impossible de comprendre ce que le speaker annonce. Et donc, sans idée des distances, points et évolution du classement, il était presque impossible de savoir ce qui se passait. Tout ce que je comprenais était que le jeune Andreas Alamommo était leader et semblait le rester. Il n'y a pas à dire, voir Harri Olli sauter est toujours un immense plaisir. Sans ses difficultés, je pense et je crois toujours qu'il aurait pu être un des plus grands sauteurs de l'histoire. Janne Ahonen allait se battre pour les premières places. S'en était sûr. Il s'est reposé à 96m, mais là quelque chose de curieux s'est passé. Il a comme perdu l'équilibre et a été forcé de s’asseoir pour éviter la chute. Les juges n'ont pas tous dû regarder son saut jusqu'au bout car les notes allaient de 18 à 16.5. Ce qui était inquiétant en revanche, c'était qu'il restait assis dans l'herbe pendant un long moment. Anssi Koivuranta semblait en très grande forme. Son saut était propre ainsi que son atterrissage. A l'inverse, Jarkko Määttä le grand dominateur de l'été, était beaucoup plus en retrait.

Après la première manche, je suis allé voir ce qui se passait dans la zone "team". Là, j'ai vu Janne Ahonen clopiner et grimacer. Était-ce juste une entorse? Ou alors était-ce encore le genou? Il a péniblement rejoint la voiture de son entraîneur. Il en avait terminé. Puis là-haut, j'ai assisté à une autre scène, cette fois surréaliste. Olli Muotka a couru jusqu'à sa vieille voiture et a quitté le site. Où pouvait-il aller à quelques minutes de la finale? Il est revenu 3 minutes plus tard avec... un cornet en papier du Hessburger (le McDo finlandais)! Était-ce pour lui ou pour les juniors qui en avait terminé? J'optais pour la deuxième option. Je suis restée encore un moment en haut du tremplin. J'attendais le tour de Janne Korhonen qui me demande souvent pour des photos de vol. Comme je l'avais loupé à presque chaque saut, je ne devais pas le raté lors de la finale. Avant de partir, je demandais s'il y avait un podium et si oui, où. "Non, il n'y en a pas aujourd'hui. Seulement demain," m'a répondu Susanna Forsström, une sauteuse.

Anssi Koivuranta, Jarkko Määttä & Lauri AsikainenAnssi Koivuranta, Jarkko Määttä & Lauri AsikainenVoir l'image en grand0 vote
Puis, je suis descendue le long du K60, traversé la zone pour les fans (j'ai reconnu Tami Kiuru et sa famille parmi les rares spectateurs) et fait le tour de la barrière pour rejoindre la sortie de la piste de réception. Olli Muotka en avait terminé et s'est assis à l'ombre pour regarder la finale. Je pensais qu'il allait être rejoint par d'autres sauteurs mais non. Pas un seul. Certains ne semblaient même pas remarquer qu'il était là et d'autres échangeaient deux-trois mots. J'ai hésité à le rejoindre. ça aurait pu être sympa de bavarder un peu. Il semblait vraiment seul. Peut-être la prochaine fois. Soudain le speaker a annoncé ce que je savais déjà: Janne Ahonen était forfait pour la finale suite à sa blessure. Andreas Alamommo semblait s'accrocher à la première place. Il a fallu attendre le passage de Lauri Asikainen pour le déloger. Puis Anssi Koivuranta a repris le leadership. Jarkko Määttä s'est encastré sans mal dans la barrière, prenant la 2ème place avec un superbe saut à 99m. Jarkko et Anssi était à terre et semblaient souffrir de la chaleur (depuis retombée à 26 degrés). Je me suis approchée d'eux et ai félicité Anssi par un "onnittelut". Il m'a fixé pendant plusieurs secondes avant de dire "kiitos". A quoi pensait-il? Était-il surpris que je le félicite en finnois? Ou se demandait-il où il m'avait vu? Voilà, il était temps de repartir.

Résultat:
1. Anssi Koivuranta 255.5pts (95.5m et 96.5m)
2. Jarkko Määttä 253.0pts (91.5m et 99m)
3. Lauri Asikainen 252.0pts (95.5m et 96m)
4. Andreas Alamommo
5. Sami Niemi
6. Ville Larinto
7. Juho Ojala
8. Sami Heiskanen
9. Olli Muotka
10. Eetu Meriläinen

Résultat complet

Le lendemain, Anssi Koivuranta a signé une nouvelle victoire devant Sebastian Klinga et Jarkko Määttä. Janne Ahonen était de nouveau forfait. Jani Klinga a sélectionnée Anssi, Jarkko, Lauri, Ville, Sami N et Sebu pour le Grand Prix d'été à Einsiedeln et Courchevel. Seuls les 4 meilleurs lors des sauts d'entraînement participeront à la qualification.

Résultat de dimanche

Le sauteur à ski le plus célèbre de l'histoire s'est remarié samedi 26 juillet pour la 6ème fois. Il a épousé Piia Talonpoika dans la petite ville de Joutseno. Malgré de nombreuses frasques relatées dans les journaux à scandales, l'ancien champion olympique jouit toujours d'une énorme popularité. Le mariage était d'ailleurs retransmis en direct sur Internet.

Source: Iltalehti

Janne HapponenJanne HapponenVoir l'image en grand0 voteLe sauteur de Kuopio de 30 ans n'a fait que d'accumuler les déboires ces dernières années. Il s'est fracturé la jambe gauche, puis blessé le genou de la même jambe 3 fois de suite. Avant de revenir au meilleur niveau, le sauteur doit prendre son mal en patience et attendre que le genou guérisse. Mais sera-t-il remis un jour? Et combien de temps Havu peut-il encore attendre. Il songe sérieusement à quitter le saut et à étudier. Il donnera sa décision pendant l'été.

Source

Harri OlliVoir l'image en grand0 voteLe 15 avril, Harri Olli a dit oui à sa copine Tiia à Lahti. Ils se sont mariés en secret et n'ont annoncé la nouvelle que deux semaines après aux médias finlandais.

Source

Sami NiemiSami NiemiVoir l'image en grand0 voteLes championnats de Finlande ont créé plus d'une surprise. Tout d'abord, le vent est venu jouer les troubles-fêtes. Pour s'emparer du titre, il fallait donc être chanceux. Les premiers dossards ont sauté dans des conditions acceptables. Harri Olli avec son dossard n°4 a pris la tête un moment mais ses 85.5m n'ont pas tenu et au final, il termine 20ème de la première manche. Il faut attendre le passe des "ténors" pour enfin voir des sauts au-delà du point K. Le premier est Eetu Vähäsöyrinki, le combiné nordique. Puis, un "paquet" se forme vers 91-93.5m. Sami Niemi sort un saut parfait dans des conditions parfaites et se pose à 97.5m. Janne Happonen fait une distance similaire et prend la 2ème place avant de se faire disqualifié pour combinaison non-conforme. Ville Larinto doit patienter pendant de longues minutes. Rappelons qu'il n'y a pas le système de compensation du vent sur ce petit tremplin. Il reçoit le feu vert mais les conditions sont compliquées. Avec 90m, il se classe 9ème. Olli Muotka fait beaucoup mieux avec 95.5m. Mais comme Havu, il se fait disqualifier quelques minutes plus tard, aussi pour combinaison non-conforme. Lauri Asikainen égale la distance de Sami mais ses notes de style sont moins bonnes. Il est deuxième pour 1.5pts. Anssi Koivuranta, le héro de l'hiver, souffre du dos. Il ne fait pas un très bon saut mais sauve tout de même le bronze. C'est Sebastian Klinga la révélation de la fin de saison qui reçoit la médaille en chocolat pour 1 petit point. Après une dizaine de sauteurs, la manche finale a été annulée, le vent se renforçant.C'est donc Sami Niemi qui remporte l'or pour la première fois de sa carrière.

A noter que Janne Ahonen, toujours malade, n'a pas participé. Le lendemain, l'épreuve sur le grand tremplin de Ruka a dû être annulée à cause du vent.

Résultat:
OR Sami Niemi 136.6pts (97.5m)
ARGENT Lauri Asikainen 135.1pts (97.5m)
BRONZE Anssi Koivuranta 125.1pts (93.5m)
4. Sebastian Klinga 124.1pts (92.5m)
5. Miika Ylipulli 123.1pts (93.5m)
6. Sami Heiskanen 121.1pts (92m)
7. Juho Ojala 120.6pts (91.5m)
8. Ossi-Pekka Valta 118.6pts (91.5m)
9. Ville Larinto 117.1pts (90m)
10. Eetu Vähäsöyrinki 116.5pts (91.5m)

DSQ Janne Happonen
DSQ Olli Muotka
DNS Janne Ahonen

Résultat complet