S'abonner à ce blog

Une vie.

Tu crois que la vie commence ainsi
Paisible et sans soucis
Un jour dans le coin d'une rue
Une inconnue te salue
Elle te dis que cela commence ainsi
Et se met à te raconté ta vie.


Tu née, tu meurs
C'est ainsi,
Tu y croie mais tu as peur
C'est la vie.

Tu espère
Mais au fond de toi
Tu vois,
Tu perd.

Tu te dis
Ca n'a pas d'importance
Alors tu ris
Dans ta tendre enfance.

La vie te rattrape
Tu pense au lendemain
Elle te jette à la trappe
Mais tu crois à demain.

Tu rencontreras toujours
Un amour qui te dira
C'est pour toujours
Et puis un jour s'en ira.

A son tour
Il continuera
Mais un jour
Il tombera.

Comme toi,
il se ramassera
Mais toi tu seras là.

Il ne peut pas comprendre
Ni attendre
Malgré tes sentiments
Il continu et te ment.


Ton adolescence
C'est ainsi
Que tu la vivra jour et nuit,
Dans l'espoir et la distance.

Tu esquiveras cet amour
Qui un jour
Te donnera un aller sans retour.

Tu connaîtras
Bien souvent
Le manque incessant
De la tendresse d'une Maman.

Une amie deviendra
La Meilleure des meilleures
Et te dira, ce jour là:
« Ce n'est plus la peine que tu pleures ».

Oui mais toi,
Dans ton cœur
Tu le sens, tu le vois
tu as de la rencoeur.

Un jour tu sentiras
Qu'elle partira sans toi
Mais elle reviendra
Et t'aidera.

Elle t'aimera, te comprendra
Telle que tu es
Elle te guidera
Là où tu es.

Elle se confiera et restera
Là même qu'autre fois
Elle continuera
A être là pour toi.

Mais toi, devenus adulte et Maman
Tu comprendras enfin
Pourquoi adolescente et enfant, ta Maman
Ne te prenais pas pour une sainte.

Tu vivras,
La douleur, le mensonge
La tendresse de cet ange,
Que tu portera en toi.
Lorsqu'il te dira
« Maman, je t'aime »
Tu comprendra
Pourquoi, toi, tu l'aimes.

Une vie bien remplie
Mais n'oublie jamais
Sans ta Maman ici
tu n'en aurais rien fais.

Cette inconnue
Repartira
Comme elle est venue
Et disparaîtra.

Disparaîtra
De la terre mais pas de ton cœur
Car cette inconnue rapel-toi
Ne l'oublie pas, cet ange c'est ta Mère.

Elle te garderas,
Te protégeras,
Te guideras,
T'apprendras,
Te chériras,
Et te diras:
« Ma fille, n'oublie pas que c'est la vie qui veux ça. »

M.C