S'abonner à ce blog
love_foot » love_foot » hatem benarfa » Ligue 1 - Ben Arfa : "Ça va être très dur

Ligue 1 - Ben Arfa : "Ça va être très dur

Le choc de la 18e journée oppose les deux "Olympique", dimanche soir. Enjeu : une place de leader du championnat. Hatem Ben Arfa a quitté l'OL pour l'OM cet été. Il connaît donc bien les forces en présence et avoue que ce sera "très dur" pour Marseille de s'imposer à Gerland.
1828832d26​01ab934ea8​113622d024​2ePlus d'infos    

HATEM BEN ARFA, vous revenez à Lyon six mois après avoir quitté l'OL. Comment appréhendez-vous cette rencontre et notamment vos retrouvailles avec le public de Gerland ?
H.B.A. : Jouer contre son ancien club, c'est forcément particulier. Mais pour dire la vérité, je ne sais pas comment va réagir le public. Peu importe, le plus important, c'est le terrain. Et le plus dangereux, ça reste les joueurs en face de vous. Les Lyonnais vont mettre de l'intensité dans cette rencontre car c'est un match clé entre le premier et le deuxième. Mais je répondrai présent et s'il faut mettre des coups, j'en mettrai ! C'est le jeu. Mais je ne pense pas qu'ils vont raisonner comme ça.
En cas de victoire à Gerland, l'OM prendra la tête du championnat. Un succès en terre lyonnaise est-il envisageable ?
H.B.A. : La saison dernière, Marseille s'était imposé deux fois contre Lyon. L'OM avait joué en bloc, pressant très haut les Lyonnais. Au Vélodrome, Marseille avait imprimé un rythme d'enfer avec une envie terrible de bien faire. Les Lyonnais savent que Marseille est un gros club et que ce match représente quelque chose de particulier pour eux. Et puis cette année, il y a une place de leader en jeu. Mais nous allons là-bas en outsider. Car c'est Lyon qui est premier donc favori. Ça va en tout cas être un gros match, pas seulement pour moi mais pour toute l'équipe.
L'absence de Mamadou Niang n'est-elle pas un handicap insurmontable pour l'OM ?
H.B-A : Il avait fait deux gros matches face à Lyon la saison dernière. Cette fois, il n'est pas là mais collectivement nous pouvons faire quelque chose. Maintenant, si nous voulons faire un résultat à Lyon, nous devrons très bien commencer le match. Car quand on démarre bien, c'est un avantage pour l'équipe. Ça donne confiance. L'adversaire doute et ensuite ce n'est plus le même match. On l'a bien vu cette saison. Ce sont ces détails qui font que l'on peut accrocher des grandes équipes. Mais nous avons acquis de l'expérience depuis le début de la saison. On a perdu des matches bêtement à cause d'un manque de maturité. Mais ces erreurs vont nous aider pour ce match et la deuxième partie de saison.
Votre prestation sera particulièrement suivie dimanche. Sentez-vous une pression particulière sur vos épaules ?
H.B.A. : Mais ce n'est pas un match Hatem contre Lyon ! C'est l'OL contre l'OM. C'est un match comme les autres.
Vos récentes déclarations sur l'OL dans le quotidien local Le Progrès ne sont pas passées inaperçues
H.B.A. : (Il coupe) Mes propos ont été sortis de leur contexte. Quand je dis que Lyon n'est pas un grand club, je ne fais pas référence à leurs sept titres de champion mais à un problème de chèque oublié. Il me manquait quelque chose sur ma fiche de paie. Ça n'existe pas dans les grands clubs.
Dans cette interview, vous expliquez également que Karim Benzema n'est pas votre ami. Que s'est-il passé entre vous à Lyon ?
H.B-A : Il n'y a aucune polémique à entretenir. Dans la presse, les choses sont déformées et les gens parlent ensuite de problèmes qui n'existent pas. Mais les joueurs de foot ne font pas attention à tout ça. Dimanche, on va se serrer la main avec Karim. Il n'y aura pas de souci. Et ce ne sera pas Benzema contre Ben Arfa mais bien un match à onze contre onze.
Benzema est l'atout numéro un de Lyon. Avez-vous donné des conseils à vos coéquipiers pour bloquer l'avant-centre lyonnais ?
H.B-A : Il faudra non seulement bloquer Benzema mais aussi Juninho et toute l'équipe. Défensivement, Lyon possède un bloc très dense et offensivement, c'est très dangereux, notamment sur coups de pieds arrêtés. Certains disent que les Lyonnais sont moins forts que les années précédentes. Mais non, ils sont toujours très forts. Contre le Bayern, menés 3-0 ils sont arrivés à remonter à 3-2 et tout ça sans Juninho ! Ils sont en huitièmes de finale de la Ligue des champions et visent un nouveau titre : ça va être très dur dimanche
Quelle est la principale différence entre Marseille et Lyon ?
H.B-A : C'est la ferveur autour du club. A Marseille, c'est une deuxième vie. On sent vraiment que l'OM est dans la peau des supporters. Moi, j'aime cette passion. Je commence d'ailleurs à prendre mes marques dans ce club. Ce n'est pas évident de se faire une nouvelle vie après cinq ans passés à Lyon. Mais mes coéquipiers m'ont beaucoup aidé. Le groupe est jeune, rigole beaucoup. L'ambiance est bonne dans le vestiaire. Je dois tout faire pour m'intégrer au mieux. Mais il faut me comprendre aussi. Je peux apporter plus au club mais il me faut du temps