S'abonner à ce blog

logo Sans amoureux, tu te sens seule au monde... Aussi, as-tu décidé de sauter sur tout ce qui bouge ! Mais, franchement, ce n'est pas la meilleure solution... Chaque fois que tu mets le pied dehors, tu ne voies que ça, autour de toi : des couples amoureux ! Toute rougissante, tu les observes, tu les envies, même. Soudain, ils te remarquent. La fille te jauge en quelques secondes : pas dangereuse. Et le garçon ? Dès qu'il a croisé tes yeux mouillés, dès qu'il a repéré ta mine de chien battu, c'est fini ! Tu ne l'intéresses plus. Avec tes airs de supplier qu'on t'aime, tu fais fuir tous ceux qui t'attirent. Et quand enfin un garçon vient vers toi, tu le fuies : trop moche, trop bête, trop... Franchement, tu trouves que tu vaux mieux que ça ? S'il ne comprend pas du premier coup, tu lui assènes une remarque glaciale qui l'écartera définitivement.  A l'attaque ! Allez, ça suffit ! Il n'y a aucune raison à ce que personne ne t'aime. A défaut de copain, tu as trouvé une fille qui est, comme toi, seule à pleurer. Ensemble, vous allez bien trouver chaussure à votre pied. Elle est sympa, mais pas de risque qu'elle te chipe ton amoureux, car elle n'est pas terrible ! Tiens, pas mal, celui-ci, avec sa petite queue-de-cheval, et ses yeux sombres magnifiques ! Ou celui-là avec son allure de Viking, du genre qui vous soulève comme une plume pour vous emporter sur sa moto dans une vie en perpétuel mouvement ! Et celui-là ? T'as vu sa cicatrice au visage ? Pas question de sortir avec un type pareil ! Tu passes d'un extrême à l'autre : avant, tu devenais toute rouge quand un garçon te regardait, maintenant, tu lui sautes dessus, l'invites à déjeuner, ou à t'attendre à la sortie des cours. Pourtant, ça ne marche pas mieux : le garçon n'est jamais libre pour toi... Tu as repéré ses habitudes : il mange chez le Grec. Tu y vas, l'air de rien : il y est, et tout seul en plus. Mais quand tu entres, comme par hasard, il laisse son coca et la moitié de son sandwich sur la table, et prétexte une course urgente pour s'en aller. Qu'est-ce que j'ai de moins que les autres ? Tu te regardes dans la glace : tu n'es pas si mal, pourtant ! A moins que ... Ce bouton, peut-être ? Mais non, il date d'aujourd'hui. Hier, tu avais une peau impeccable. Il faut te rendre à l'évidence : ce n'est pas ton aspect physique qu'ils fuient, mais toute ton attitude ! Rougir devant un garçon qui te plaît, ou le poursuivre de tes assiduités, c'est le coincer. Tu chasses les garçons comme du gibier, et ils n'aiment pas du tout ça. En plus, Tu ne jettes ton dévolu que sur ceux qui sont beaux comme des dieux ! Les autres, sûrs de se faire repousser, ne se risquent pas à aller vers toi. Oublie ton obsession d'avoir un amoureux, et la solitude ne durera pas. N'utilise pas ta copine comme faire-valoir. Elle le sentira et s'en lassera. Sois simplement toi-même. Les rencontres se produisent lorsqu'on s'y attend le moins. Prends le temps de faire connaissance, fais-toi désirer. Une histoire, cela ne s'écrit pas en un clin d'œil. Ne reste pas coincée chez toi à ronger ton frein : sors ! Et peut-être bien qu'à la piscine, au cinéma, ou à la librairie du coin, tu croiseras celui auquel tu ne pensais pas, celui qui va devenir tellement important... Mais rappelle-toi : pas de précipitation ! En manque d'amour ? Discutes-en dans le Forum Love

logo  On a beau s'adorer, on n'est pas toujours sur la même longueur d'ondes. Il arrive que notre amoureux ait des fantasmes que nous ne partageons pas, ou bien qu'il ait plus souvent envie de câlins que nous. Et ce n'est pas toujours évident de refuser, de peur de passer pour la copine froide ou coincée... Alors, est-ce une bonne idée de céder pour lui faire plaisir ?   Une info importante à rappeler d'abord : chacun a une libido unique, conditionnée à la fois par des raisons profondes (la façon dont nous avons été élevés, nos bonnes ou nos mauvaises expériences...) et par des facteurs plus ponctuels (fatigue, angoisses, rancune contre l'autre...). Il ne faut donc pas culpabiliser de ressentir parfois moins de désir, ou de ne pas être emballée par des scénarios érotiques que l'autre, lui, trouve excitants.      Alors, je fais quoi s'il a envie et pas moi ?
 
Si l'on est simplement un peu fatiguée mais prête à se laisser aller, notre partenaire, s'il est malin, pourra essayer de nous convaincre avec des caresses, une ambiance sensuelle, un massage, des mots doux murmurés à l'oreille... et parfois notre désir suivra le sien. Mais attention, cela doit être fait avec douceur et compréhension, et sans te mettre la pression ! Et si définitivement tu n'as toujours pas envie, à lui de le comprendre et de savoir renoncer. S'il subsiste un malaise entre vous, parlez-en : n'hésite pas à expliquer pourquoi tu n'as pas la tête à ça en ce moment... cela lui évitera de s'imaginer que tu le repousses parce que tu ne le trouves plus désirable.      Chéri a un fantasme qui ne me dit rien...
 
Mêmes conseils lorsqu'il s'agit d'une pratique sexuelle qu'il souhaite essayer... et qui ne te tente pas, comme par exemple la fellation. Si tu as envie de lui faire plaisir et que, dans le feu de l'action, tes réticences ont disparu, c'est le moment de découvrir de nouvelles sensations ! Sans se forcer toutefois si cela se passe moins bien qu'espéré et que l'excitation retombe à mi-chemin, ce sera peut-être pour une prochaine fois... Mais si en revanche c'est vraiment quelque chose qui te répugne, c'est le moment de passer par la case communication. Fais-lui comprendre diplomatiquement que si tu le faisais alors que cela te soulève le coeur, cela serait horrible pour toi - et sûrement désagréable même pour lui, alors quel intérêt ?     Et s'il insiste ?
 
S'il insiste trop lourdement, ou pire s'il essaie de te forcer, c'est le moment de réfléchir à votre relation : pour réagir comme cela, t'aime-t-il et te respecte-t-il vraiment ? Un homme qui oblige une femme, par un chantage amoureux, à faire l'amour quand elle ne le souhaite pas ou d'une façon dont elle n'a pas envie, est de toutes façons perdant. En effet, il risque à ce moment-là de casser quelque chose dans votre couple : sans désir, peu de plaisir, et donc encore moins de désir de ta part pour la prochaine fois, etc. Un vrai cercle vicieux... dans le mauvais sens du terme !      Sexuellement, on n'est jamais sûr de rien !
 
Enfin il faut se souvenir que sous la couette, rien n'est jamais obligatoire ni complètement fixé, car tout repose sur les sensations et les fantaisies du moment. Tel scénario qui ne nous attire pas aujourd'hui pourra peut-être, qui sait, nous inspirer demain ? Et le jour où c'est chéri qui aura moins envie que nous, il faudra nous souvenir d'être patientes et de ne pas lui en vouloir...

La première fois en 10 questions  logo  C'était un moment magique, certes un peu délicat, mais en tous cas unique : on se souvient toute notre vie de la première fois où on a fait l'amour. Et quand on n'a pas encore sauté le pas, on angoisse pas mal... Comment le faire, quand, où, avec qui... en gros, tout pose souci !  Du calme, ados.fr répond à tes questions, sans tabou et en toute discrétion.              955101. La première fois, ça fait mal ?
Oui et non. En fait, il n'y a pas de règle, c'est malheureusement la loterie... Certaines filles ont très mal, d'autres pas du tout, et entre les deux toute la gamme des sensations est possible, du simplement désagréable au carrément presque insupportable. Idem pour les saignements : quelques-unes ne vont presque pas saigner - et cela ne signifie pas pour autant qu'elles n'étaient pas vierges - et d'autres davantage. L'important à retenir, c'est que plus tu seras détendue, voire excitée, plus ce sera facile. Alors pas question de se forcer bien sûr, et même si tu en as envie, il vaut mieux prendre son temps : allez-y par étapes, multipliez les caresses et les préliminaires, cela n'en sera que meilleur !

Pour les garçons en revanche, la première fois est un moment plutôt agréable... mais qui peut être gâché par le stress. Cependant dans certains cas, heureusement peu fréquents, le premier rapport sexuel révèle une petite anomalie du pénis (frein trop court qui se déchire et saigne ; ou difficulté à se décalotter), anomalie qui se soignera facilement mais qui peut être douloureuse et angoissante sur le moment. Dans ce cas il faut voir un médecin dès que possible.

955092. A quel âge faire sa première fois ?
Il n'y a pas le feu ! Le bon âge c'est celui où on se sent prêt(e)... et où on a trouvé la bonne personne. Certains commenceront au collège, d'autres attendront d'être à la fac, et les deux attitudes sont respectables. L'erreur serait de le faire sans en avoir envie, juste « pour l'avoir fait » ou parce que ton partenaire te harcèle... Pour info, l'âge moyen du premier rapport en France est d'un peu plus de 17 ans environ, pour les filles comme pour les garçons.    955013. Comment je sais si je suis prêt(e) pour ma première fois ?
Difficile parfois de démêler ses sentiments : on a envie, d'un autre côté on a peur... Voici quelques questions que tu peux te poser : est-ce que je le fais bien pour moi, et pas parce que je me sens plus ou moins obligé(e) - par mon partenaire ou par la pression sociale des potes ? Est-ce que je me sens à l'aise et en confiance avec la personne avec qui je vais le faire ? Est-ce que je suis vraiment bien renseigné(e) sur la sexualité, la contraception (attention aux grossesses non désirées) et la protection contre les MST ?

Si jamais tu as des doutes, rien ne presse ! Tu peux facilement décider d'attendre quelque temps, pour voir par exemple si tes appréhensions s'effacent peu à peu... ou si la personne que tu désirais il y a un mois est toujours digne de tes sentiments.    955074. Est-ce la bonne personne avec qui faire ma première fois ?
Evidemment, si tu attends à tout prix le vrai prince charmant (ou la vraie princesse) avant de te lancer dans l'aventure, tu risques peut-être de finir assez seul(e). Mais d'un autre côté, pas la peine de se précipiter sur le premier venu ! Le bon partenaire est celui avec qui tu te sens vraiment en confiance. Vous avez pris le temps de bien vous connaître, il est au courant de tes appréhensions et même s'il a envie de toi, il ne te force pas. Et puis, évidemment... tu le trouves sexy, ses caresses te font frémir et t'ont donné envie d'aller plus loin !    955035. Où faire ma première fois ?
Tout le monde n'a pas la chance d'avoir déjà son studio indépendant, et quand chacun vit chez ses parents, ça devient vite un casse-tête de savoir comment s'arranger pour trouver des moments d'intimité ! Aller à l'hôtel ? Délicat et un peu tue-l'amour... S'emboîter dans les champs ? Vous risquez d'être vus et vous ne serez pas trop à l'aise ! Les toilettes du lycée ? Hyper glauque et pas confortable...  Non franchement, rien ne vaut une chambre tranquille et du temps devant soi. Alors si vos parents n'acceptent pas que votre chéri(e) vienne dormir à la maison... ou s'ils occupent la chambre d'à côté, il faudra ruser : retrouvez-vous à un moment où ils sont absents, en journée par exemple. Et n'oubliez pas de fermer la porte à clé !    955056. J'ai peur d'être nul(le) pour ma première fois
C'est normal ! Rassure-toi, rares sont ceux qui ont vraiment brillé dès leur première fois. Les filles ont peur d'avoir mal et d'apparaître coincées, les garçons de ne pas assurer en perdant leur érection ou en éjaculant trop tôt... Personne ne te demande d'être une star du porno ! Si ton amoureux est là aujourd'hui avec toi, c'est qu'il te trouve désirable comme tu es ; et il y a des chances qu'il soit aussi stressé que toi.  Même dans le cas où ce n'est pas la première fois pour lui, chaque expérience avec un nouveau partenaire est toujours un peu une première fois... Donc relax ! L'important, c'est de te sentir bien et de vous faire du bien ; pas de faire une démonstration du kama-sutra. Vas-y à l'instinct...    955027. Je dois quand même me protéger, même la première fois ?
Et comment ! Etre vierge ne protège pas des MST ni du Sida, et une fille peut tomber enceinte dès son premier rapport. Tu ne voudrais pas commencer ta vie sexuelle comme ça, non ? C'est aussi le moment d'être un peu méfiant(e) envers l'autre : d'accord, aujourd'hui tu l'aimes et tu lui fais confiance, mais tu dois être la seule personne responsable de ta santé.  Donc, même si ton partenaire te dit qu'il est vierge (puceau) aussi et donc sans maladie... même s'il t'affirme qu'il fera attention... même si elle te jure qu'elle prend la pilule... même si on te raconte que c'est plus agréable sans latex... prévois obligatoirement des préservatifs, que tu sois un garçon ou une fille (on ne sait jamais, des fois qu'il n'aurait pas prévu), et utilise-les le moment venu ! N'hésite pas à bien lire la notice et à en gâcher quelques-uns avant, tout(e) seul(e), pour vérifier comment ça marche, des fois que tu aurais oublié depuis les cours d'éducation sexuelle où vous en faisiez des bombes à eau... Bien sûr, pour les filles, si tu as la possibilité de prendre la pilule en plus, c'est encore mieux. C'est peut-être le moment d'un rendez-vous chez un gynéco : parles-en à tes parents s'ils ne sont pas crispés sur le sujet, sinon tu peux toujours aller gratuitement et anonymement au planning familial. Mais souviens-toi que la pilule ne protège pas des MST et donc que le préservatif reste obligatoire !
Si tu veux en savoir plus, rendez-vous sur notre dossier contraception.    955088. Je suis bloqué(e), qu'est-ce qui se passe ?
Sûrement encore un coup d'angoisse ! Parfois, le garçon n'arrive pas à avoir d'érection. Ca ne signifie pas du tout qu'il te trouve moche... plutôt qu'il est tellement impressionné ou ému que ça lui coupe ses moyens ! Pas la peine de le stresser davantage, n'en fais pas une histoire et recommencez plus tard, avec beaucoup de caresses. S'il a déjà eu des érections tout seul, il n'y a pas de raison qu'il n'y arrive finalement pas avec toi...

Plus ennuyeux, malgré son érection, il n'arrive pas à te pénétrer. Cela peut être dû à plusieurs causes. Il est possible que tu sois tellement angoissée que ton vagin, par réflexe, se contracte, il faut dans ce cas y aller doucement en prenant beaucoup de temps, de caresses et éventuellement du lubrifiant (ça s'achète en pharmacie) pour aider à ta première pénétration. Mais si malgré tout et au bout de plusieurs essais vous n'y arrivez pas, et que cela te fait mal, il faudra aller voir un médecin pour qu'il t'examine et vérifie que tout est normal.    955049. Je vais avoir un orgasme dès la première fois ?
Peut-être... mais n'y compte pas trop. Les garçons, c'est injuste, sont mieux dotés que les filles sur ce terrain : il est probable qu'il ressente un petit orgasme au moment de l'éjaculation, même si son plaisir sera sûrement plus grand quand il sera plus en confiance et qu'il connaîtra mieux son corps et celui de sa partenaire.

Pour les filles, en revanche, c'est plus compliqué : même s'il y a des chanceuses qui disent avoir rencontré l'orgasme du premier coup, en généralla sexualité féminine est un long apprentissage qui s'étale sur plusieurs mois ou années. Cela ne signifie pas que tu ne peux pas avoir de plaisir en attendant ! Mais la première fois, pour tous les 2 d'ailleurs, c'est souvent un plaisir plus amoureux et psychologique (on est soulagé de l'avoir fait, excité d'avoir découvert des nouvelles sensations, heureux de se sentir aussi proches...) que vraiment physique.

Donc, si tu es déçue parce que ta première fois n'était pas le feu d'artifice imaginé, ça ne doit pas te décourager de recommencer : ça devrait être de mieux en mieux, surtout si tu as la chance d'avoir un copain qui s'applique...
Pour en savoir plus, lis notre article sur les caresses.      9550610. Est-ce que je lui dis que c'est la première fois ?
A toi de choisir, mais ne pas le dire, c'est un coup de poker risqué. Nous on conseillerait plutôt de jouer franc-jeu : ton partenaire sera certainement plus doux et compréhensif pour les éventuels couacs, et ça t'évitera le stress supplémentaire de devoir faire semblant d'avoir l'habitude si tu n'as aucune idée de ce qui est en train de se passer.

Evidemment, tu peux avoir peur que ça le fasse fuir... mais d'un autre côté, veux-tu le faire avec quelqu'un qui refuse d'être ton(ta) premier(ère) amant(e) ? S'il tient à toi, ça ne devrait pas être un obstacle, au contraire, ton amoureux(se) peut se sentir très honoré(e) que tu l'aies choisi pour ce grand passage dans ta vie !

Faire l'amour, c'est normalement un moment qui renforcera votre relation amoureuse : veux-tu baser ça sur un mensonge ? Allez, respire un grand coup, ce n'est pas un aveu si terrible (et peut-être d'ailleurs que l'autre s'en doute déjà) !