S'abonner à ce blog

Dire que sans cette émission, on n'aurait pas connu Susan Boyle... Quel dommage non ?? Quelque part entre "Incroyable Talent" et "Nouvelle Star", l'émission britannique "Britain's Got Talent", diffusée sur la chaîne ITV, n'a pas son pareil pour dénicher des phénomènes improbables raillés quand ils arrivent pour la première fois sur scène... et ovationnés quand ils la quittent. C'est déjà la 3e année que l'émission revient. En 2007, elle avait révélé le ténor Paul Potts, qui travaillait dans une boutique de téléphonie avant que sa carrière ne bascule. En 2008, c'était George Sampson, street dancer, qui avait remporté l'édition. Et en 2009... Susan Boyle ?  Le principe est simple : un public, trois jurés avec leurs buzzers qui déclenchent des croix rouges quand ils en ont assez, et des candidats venus de toute l'Angleterre, au besoin avec un peu d'aide de la part du show (Susan Boyle a avoué que c'était la prod' elle-même qui l'avait convaincue de se présenter et qu'elle n'aurait pas eu l'idée toute seule). La plupart chantent, mais on a vu aussi des danseurs, des musiciens, des... pros du hula-hoop, et beaucoup d'inclassables. Côté âge, c'est le grand écart : il y a la version "école des fans" avec des petites graines de stars comme Connie Talbot (6 ans), Hollie Steel (10 ans), ou encore Shaheen Jafargholi (12 ans). Et la version "vieille fille", avec bien sûr Susan Boyle (48 ans, mais à l'allure... plutôt senior, qui a avoué qu'elle était toujours vierge). Entre les deux bien sûr, on trouve de tout, dont la violoniste rock Sue Son (23ans) et le livreur de pizzas-chanteur Jamie Pugh (37 ans).  Regardez par exemple les deux prestations de Susan Boyle, la grande star de l'émission, et Connie Talbot (6 ans donc et pas toutes ses dents de devant) :    bgt-logo