S'abonner à ce blog
le_gardien » le_gardien » Histoire » Les Anneaux de Pouvoir

Les Anneaux de Pouvoir

Les Anneaux de Pouvoirs            Pendant le Second Age, la plus grande création fut les Anneaux de Pouvoirs. Il était aux nombres 19 (+1). Trois pour les Elfe, sept pour les Nain et neuf pour les Homme. Mais le plus grand de tous ces anneaux fut l'Anneau Unique forgé en secret par Sauron.        Leurs fabrication mêla la soif de connaissance et la fierté d'un artiste pour so son œuvre qui fut malgré lui détourné à des fin maléfiques. La plupart des Anneaux de Pouvoir furent forgés par les forgerons elfes d'Eregion, descendants du grand roi Noldor Faënor, créateur des Silmaril. Dans leur tâche, ces forgerons furent assistés par Sauron qui avait revêtu un e apparence séductrice sous un faux nom. Ce dernier acquit de très grandes connaissances dans l'art de forger les Anneaux tous en prétextant l'enseigner. Ensembles ils fabriquèrent les Neuf, les Sept, et les anneaux mineurs. Comme pour toutes les créations elfes, les vertus de ces bijoux ne résidaient pas uniquement dans leur beauté, pour les mortels ces anneaux étaient "magiques". Chacun d'eux conférées à leur porteur certaines facultés, comme le pouvoir de protection. De plus, les Neuf et les Sept accordaient également une vie très longue ainsi des pouvoirs jouant sur le corps et l'esprit. Malheureusement, ces derniers furent infectés de la main du Seigneur Ténébreux, et leurs pouvoirs dévièrent fortement de leur chemin initial que les forgerons elfes avaient prévu. Tous seraient plus tard soumis à l'anneau unique que Sauron allait forger.  Mais bien avant ce moment fatal, les trois anneaux elfes furent forgés par le plus grand des forgerons elfe, Celebrimbor. Mais ceux-là, Sauron n'eu jamais l'occasion de les toucher, n'y même de les apercevoir. Mais malheureusement il avait déjà appris tous ce dont il avait besoin pour créer l'Unique.
 
 
 
Dans les hautes salles souterraines du volcan Orodruin, au cœur de son royaume, Sauron forgea l'Anneau Unique dix après avoir prit ces leçons aux côtés des elfes. Il captura ainsi l'essence des Neuf et des Sept. Grâce à la puissance de l'Unique, il peut par son intermédiaire dominer et commander les Neuf sans aucune difficulté. Par contre il moins de chance avec les Sept, car les nains furent peu affecté par son pouvoir, eux qui étaient conçus pour résister à toute domination. Toutefois, ces derniers perdirent les effets potentiellement bénéfiques des Sept et leur chute ultime fut en partie due à l'influence des anneaux sur leur cœur. En effet, ils avaient déjà un trop grand attrait pour l'or et autres richesse, mais le pouvoirs de leurs anneaux corrompus décupla cet envie par une soif insatiable. Les Trois quand à eux, ne furent jamais affectés car jamais leurs possesseurs ne les portèrent tant que Sauron détenait l'Unique. C'est à la fin du Second Age, lorsque le Seigneur Ténébreux fut mis en déroute parla Dernière Alliance, que la restriction de les porter fut levée. Leurs porteurs purent durant la majeure partie du Troisième Age, utiliser leurs pouvoirs
 
Vilya, l'Anneau de l'air et le plus puissant fut dans un premier temps porté par Gil-Gald, qui le remit ensuite à Elrond. Nenya l'Anneau de l'Eau fut attitré à Galadriel. Celui du Feu, Narya, dont son pouvoir était de fortifier les cœurs, fut d'abord porté par Círdan le Seigneur des Havres, qui le donna à Gandalf lors de son arrivé en Terre du Milieu. Quand l'Unique fut retrouvé, ils coururent tous un grand danger, car si Sauron mettait la main sur son Anneau, tous ce que les Trois avaient entrepris lui aurait été dévoilé, et l'esprit de leurs porteurs exposés à ses maléfices.
 
Au début dela Guerrede l'Anneau, Sauron contrôlait les Neuf et trois des Sept (en effet les autres furent consumés par les Dragons ainsi que leurs possesseurs). Cependant, il pouvait ignorer les Trois puisqu'il ne désirait qu'à retrouver son bien perdu pour que sa victoire fut totale.
 
Heureusement pour les gens libres dela Terredu Milieu, il ne put jamais mettre la main sur l'Unique qui fut détruit au cœur même de son domaine par un simple mais valeureux hobbit.