S'abonner à ce blog
yuri-la-lys-noire » le journal d'une vamp » article » gakupo Duke Venomania's Madness paroles et traduction

gakupo Duke Venomania's Madness paroles et traduction

kyō mo mata utsukushī on’na ga boku no moto otozureru
hohoemi o ukaberu anata wa atarashī tsuma to naru
kindan no akuma tono keiyaku te ni ireta kono chikara
boku o mita subete no on’na wa miryō sare ochi te iku

josei o miryō suru chikara o te ni ireta
otoko wa hitori sumu yashiki no chikashitsu ni
ki ni itta on’na o tsugi tsugi to tsure komi
hāremu o tsukuri ageta

doku o himeta ribidō no aji tsuki sashita yaiba no kairaku
chi to ase wa majiri ai yagate murasaki no shizuku eto kawaru
fuku o nugi sute daki aeba genjitsu ewa mō nido to modore nai

moya sareta mukashi no shōzōga sute satta kako no boku
dare shimo ga azakeri waratta ano kao wa wasure tai
katawara no kawaī musume o daki yose te kisu o suru
kanojo wa sō katsute boku no koto baka ni shita osana najimi

aru hi o sakai ni shite kunijū no on’na ga
itsu shika tsugi tsugi to yukue o kura maseta
aru mono wa nyōbō aru mono wa musume o
ushinai tohō ni kureta

yami ni somaru ribidō no iro todomara nu mugen no yokujō
gensō wa subete o nomi komi boku wa mō hito de naku naru
kami ni sakarai daraku suru kore ga boku no nozon deta kyōki no night

kyō mo mata utsukushī on’na ga boku no moto otozureru
sā oide boku no mune no naka odorō yo kono hāremu de
chika zuita anata o daki shime hohoenda sono shunkan
totsuzen no surudoi itami to chi ni somaru boku no mune

kieta koibito o sagashi teta wakamono
ibasho o tsuki tometa akuma no sumu yashiki
wakamono wa josō shite akuma ni chika zuita
futokoro no katana o akuma ni tsuki sashita

doku o himeta katana ga sasari
boku wa sono ba ni taore konda
chi to ase wa majiri ai yagate murasaki no shizuku eto kawatte iku
jutsu no toketa on’na tachi wa subete ware ni kaeri yashiki kara nige dashita
boku no koto isshun dake mite saigo ni yashiki kara deta nowa
ano osana najimi matte yo

mada kimi ni suki da to itte nai
------------------------------​----------
C'est une autre nuit, les femmes qui courent viennent me voir
Un tel joli spectacle, qui m'attend là
Souriant loin, ce que vous faites comme un autre jour
Prenez-moi par la main, laissez-nous danser la nuit égarée
Il voulait mon âme, je lui ai signé ma vie
Le pouvoir dans mes mains, était ce qu'il m'a donné
Regarde dans mes yeux, les femmes écoutent vraiment facilement
Pris par surprise, ils tombent enchantés
Des pouvoirs par le diable lui ont été donnés, juste pour nous charmer
Il attirait les femmes solitaires à la maison, pour seulement la luxure
En nous apportant un par un il a choisi les femmes, et nous lui avons donné toute notre confiance
Il construisait un harem
Poison caché par la libido, donc insipide
Plaisir caché à l'intérieur de la lame, à chaque fois qu'elle traverse
La mort a été réglée, mon sang et ma sueur, se mélangent en harmonie
Mais plus tard, ils vont briller une teinte pourpre
Une fois mes plans progressent pour obtenir ces femmes déshabillées
Jamais cependant, il ne sert à rien d'échapper à ma folie
Fragments de mon passé, je voudrais tout brûler
Jetez ma honte, et laissez-la se désintégrer
Je veux oublier, la personne que j'étais
Les gens avaient l'habitude de rire et de se moquer de moi
Je l'ai prise par les mains, comme j'ai posé mon plan doux et simple
Lui donner un baiser, était mon seul souhait
Oui, elle était la seule, mon amie depuis que nous étions tous deux si jeunes
Tout ce qu'elle a fait était de rire, et de faire un imbécile de moi
Au jour le jour, beaucoup de femmes venaient de partout dans le monde
Un par un, nous étions tous perdus alors que son plan diabolique se déployait
Les femmes ont été séduites par lui et elles ont aussi perdu leurs filles
Bientôt, nous ne savions même pas quoi faire
La libido qui meurt dans les ténèbres tombe en abondance
Infiniment, la propagation de la passion, sans fin
Réel ou astuce? Nous le faisons coller; nous savons comment être
Nouveau et frais, nous faisons pleurer et saigner l'humanité
Haïrhant Dieu, mais faisant l'amour comme des anges déchus
Ici, le Roi de la Nuit, c'est la folie que je me suis toujours sentie bien
Juste un autre jour, une autre femme vient à ma rencontre
Peu plus d'embrasser, un peu moins que la grâce
Me montrant son visage, avec ses yeux brillants I
Donne un peu de danse, pour mon harem
Viens dans mes bras, je te promets que je ne te ferai pas de mal
En vous montrant un sourire, je vais le rendre utile
Soudain je me sens, une douleur si forte et irréelle
Regardant à travers ma veste, je saigne de ma poitrine
Juste un gars cherchant loin pour son amant qu'il a perdu
Il a découvert le manoir où il a entendu le diable
S'habiller comme une fille pour que son chemin et celui du diable se croisent
Et une fois que nous sommes face à face, je vais le renvoyer en enfer
Percé par le péché, je le sens à l'intérieur, comme je commence à tomber
Je me sens faible, je perds ma strie, ce n'est rien du tout
La mort a été réglée, mon sang et ma sueur, se mélangent en harmonie
Mais plus tard, ils vont saigner une teinte pourpre
La mort invoquée, mes arts s'étaient brisés et je souffrais
Les femmes que j'ai gardées, réveillées et toutes sont parties, elles m'ont disparu
Comme je respire, le dernier à partir, n'était autre que
Elle se retourna pour regarder, mon seul et unique ami
Comme elle s'éloignait, m'adressant son "Adieu"
S'il vous plaît restez avec moi, je n'ai même pas dit "je t'aime"