S'abonner à ce blog

clique sur le lien et suiver le juqu'au bout et vous vous ecroulerez par terre si tu veu savoir ce qui me fait delire aujourd'hui clic sur le lien XD c'est a peter une durite tellement c'est drole XD na mai c'est serieux
1361623-17​4649d8b

La question mérite d'être posée pour ceux qui entendent ce mot pour la première fois. Le concept n'est pas nouveau. Les premiers blogs sont apparus au début des années 90 et leur généralisation au début des années 2000. Même si le phénomène est encore marginal il prend de plus en plus d'ampleur sur la toile.
Blog ou blogue ?Les Américains ne se sont pas foulés puisqu'à la base un blog regroupe une série de liens externes (ou log) trouvés au fur et à mesure de ses pérégrinations sur la toile. En contractant « web » et « log », ça nous donne donc un « blog ».
Face à ce nouveau phénomène il y a quelques années, les défenseurs acharnés de la langue française se sont arraché les cheveux pour lui trouver chaussure à son pied:

  • carnet web

  • carnet virtuel

  • cybercarnet

  • journal intime

  • journal web - joueb

  • chronique web

  • bloc-notes
Malgré ces tentatives, Belges et Français utilisent massivement le mot « blog » sans trop de complexe. Les Québécois, plus réticents, insistent pour une version francisée: « blogue ». Ils avaient fait pareil pour « bogue » (bug), terme ignoré du monde francophone.
Que dit le Journal officiel - référence de la terminologie de la langue française - à ce propos ? Il conseille « bloc-notes » et « bloc » dans sa forme abrégée. J'en vois déjà qui rigolent et ils ont sans doute raison puisque le Larousse 2006 et le petit Robert 2006 ne retiennent que la version originale: « blog ».
Blog, kézako ?On vient de le voir, les blogs sont au départ un recueil de liens commentés ou non. Petit à petit, les auteurs vont en faire une sorte de journal personnel dans lequel on trouve des fragments de leur vie privée, leurs hobbies, leurs coups de gueule, etc. Cette nouvelle forme d'écriture connaît rapidement un succès.
Le blog actuel est une page web régulièrement mise à jour par des nouvelles appelées « billets », « notes » ou « actualités ». Le tout est automatiquement classé de façon à afficher le billet le plus récent en premier lieu. Le visiteur à la possibilité de participer en réagissant directement via les commentaires si ceux-ci sont autorisés. Et s'il se laisse séduire par la plume de l'auteur, l'occasion lui est donné de s'abonner au contenu (flux RSS).
Points fortsGratuitéLa majorité des sites de blogging sont entièrement gratuits. Si vous n'êtes pas convaincu du système, il ne vous en coûtera qu'un peu de temps pour changer de service.
SimplicitéDe la création à l'administration, tout est intuitif et pensé pour être le plus simple possible. Cette simplicité permet à quiconque de créer son blog personnel sans connaissances techniques ni logiciels spécialisés comme un FTP. Il faut cependant avoir des connaissances élémentaires de l'utilisation d'un ordinateur.
RapiditéMontre en mains, il ne faut pas plus de 5 minutes pour mettre en place un blog. L'inscription se fait pas à pas de manière linéaire en quelques clics.
InstantanéitéUn article écrit est disponible directement sur internet dès qu'il a été envoyé. Il n'y de temps d'attente entre la rédaction et la publication. Cette immédiateté rend les blogs dynamiques et à la pointe des nouveautés.
AccessibilitéLes blogs sont administrés et mis à jour via une interface en ligne. De cette manière, ils sont accessibles depuis n'importe quel ordinateur connecté à internet.
InteractivitéLa plupart des blogs offrent la possibilité aux visiteurs de commenter les billets via un formulaire. C'est d'ailleurs ce qui rend les blogs interactifs et dynamiques.
LibertéL'anonymat d'internet permet à des personnes issues de pays dictatoriaux de s'exprimer librement alors qu'elles ne pourraient pas le faire dans la vie de tous les jours. De manière plus générale, chacun à la possibilité d'écrire ce qu'il veut et comme l'entend du moment qu'il respecte les règles élémentaires du droit.
ArchivageL'auteur alimente régulièrement le contenu. Au fil du temps, les pages s'additionnent et se rangent automatiquement dans un système d'archives. L'accès à ces documents se fait bien souvent via une recherche intégrée au blog et/ou en suivant des liens classés par mois.
Les archives sont avantageuses pour l'auteur qui conserve toutes ces publications. De cette manière, il peut toujours revenir en arrière pour consulter une ancienne note ou simplement faire le point sur l'évolution de son bloc-notes. Le visiteur en profite également puisqu'il a accès à l'ensemble des billets s'il le souhaite. Le classement par mois, lui donne également une idée de l'expérience du blogueur.
SyndicationContrairement à un site web, le visiteur peut s'abonner librement à un blog en l'ajoutant dans un logiciel adapté appelé « agrégateur ». Ce dernier va scanner régulièrement les mises à jour disponibles. De cette manière, les internautes sont tenus au courant de l'évolution du blog en permanence.
Points faiblesAbandonIl existe un nombre impressionnant de systèmes gratuits pour créer son blog. En fonction de ses attentes et de ses préférences, il est facile de passer de l'un à l'autre en quelques clics, laissant derrière soi des blogs abandonnés. Sur les grandes plateformes, on estime à 70 % le nombre de blogs inactifs, c'est-à-dire un blog qui n'a plus été mis à jour au cours des trois derniers mois.
ImageLes blogs souffrent d'une mauvaise image auprès d'un public mal informé ou ne retenant que les faiblesses du système. Une bonne partie des carnets web sont convoités par des jeunes dont le style d'écriture et la légèreté du contenu sont souvent vivement critiqués.
ResponsabilitéL'auteur d'un blog, bien souvent néophyte dans la rédaction web, transgresse volontairement ou non les règles du droit. Il peut être question de responsabilité de contenu ou bien souvent des questions de droits d'auteur.
Cette notion de responsabilité porte parfois problème lorsqu'il s'agit de mineurs ignorant tout de leurs droits et devoirs à partir du moment où ils mettent du contenu en ligne. Les parents, souvent largués par les nouvelles technologies, ont néanmoins un rôle éducatif important.
Un blog, pourquoi faire ?Les motivations des blogueurs sont aussi diverses qu'il existe de blog. Il serait faux de croire que le blogging se réserve aux ados prépubères issus de la génération SMS. Tout le monde peut y trouver son compte à partir du moment où il prend plaisir à partager son savoir, son expérience, ses richesses...
Ce nouveau système d'information intéresse de plus en plus les sociétés qui n'hésitent pas à l'utiliser. Les motivations peuvent être alors fort différentes du particulier:

  • rensigner sur l'actualité de l'entreprise

  • créer un buzz avant le lancement d'un produit

  • établir un lien de confiance avec les lecteurs

  • cerner les envies et les craintes du consommateur grâce aux commentaires

  • renforcer l'image de la société en publiant des articles spécialisés

  • influencer l'opinion publique en cas de forte fréquentation
ConclusionVous êtes perplexe ? vous pensez que cela ne vous concerne pas ? détrompez-vous et lancez-vous dans l'aventure. Un blog peut-être créé en 5 minutes montre en mains depuis n'importe quel navigateur web. Cela ne vous coûte rien d'essayer si ce n'est un peu de temps. Bon amusement.
 

"c'est quoi un keffieh" c'est une question poser par un proche il y a quelque temps alors:
- Au départ, un keffieh n'était porté que par les hommes et il s'agissait d'une coiffe traditionnelle utilisée par les paysans et les Bédouins pour se protéger du soleil et du sable. Il servait donc de couvre-chef mais aussi de distinction entre les citadins et les ruraux. De nos jours, le keffieh est porté par tous les Arabes du Moyen-Orient tout en étant le symbole des Palestiniens. Certains sont agacés de voir cet emblème de la lutte palestinienne utilisé comme un accessoire de mode que l'on trouve dans les boutiques tendances en Europe.
-Les couleurs sont différentes selon les pays : en Jordanie, au Yémen, en Irak par exemple, le keffieh est rouge et blanc tandis que chez les Palestiniens, il est noir et blanc bien que les fractions d'extrême-gauche choisissent le rouge et blanc pour affirmer leur rapprochement avec les paysans. Quoi qu'il en soit, le keffieh était un attribut masculin jusqu'à ce que Leïla Khaled, une militante du FPLP palestinien ne le porte, elle aussi à la fin des années 1960 en participant à des opérations de guérilla.
-Cela dit, le keffieh n'a pas perdu sa puissance d'évocation même si on le trouve désormais dans les boutiques de mode en Europe. Certains jeunes connaissent pourtant sa signification et l'adoptent comme un symbole d'opposition et de rébellion, voire de révolution. D'autres ne connaissent pas forcément sa signification et l'adoptent uniquement parce qu'il est fashion, d'ailleurs d'autres couleurs sont désormais employées comme le rose ou le vert, le blanc, le rouge, le noir et d'autres motifs ont été dessinés. Le keffieh est utilisé en tant qu'écharpe et non plus en tant que couvre-chef. Il suffit de prendre cette grande étoffe carrée, de la plier en triangle et de l'utiliser comme foulard.
et au final c'est ca:
b607aa5b2f​d58dd860bf​b556193899​82-2

sa fait deja plusieur articles que je vous ai ecrit mais... je n'arrive pas a mettre des image
alors s'il vous pliat dite moi comment faire
merci pour se qui reponderons

Ici je mettrais plein d'images mangas,  je les classerais par categorie. Alors si j'ai mis une image d'un manga qui existe dans une autre  categorie excusez moi.
merci