S'abonner à ce blog

lady-and-b​utler-3630​048147

Ryô Himura et Hakuô Kanzawa dans Lady and Butler  j'adore se manga. ^^



Mon chat Eliot qui ferais vraiment tout pour un peut de nourriture.

xxxholic-y​uuko-sakur​a-34537550​1e

Voici Yuuko-san et Sakura dans Xxx Holic. Ca ne se vois pas mais c'est mon premier dessin format A3. dites moi se que vous en pensé^^

couple-man​ga-baise-3​2460727ce
 Voici mon dernier dessin un couple qui s'embrasse. je trouve ça trop kawaii.

nicolas-wo​lfwood-des​sin-318532​242d
 
 J'ai un peut honte mais vu que c'est une promesse et que je tiens toujours mes promesses je vous montre le plus vieux dessins que j'ai dessiné et que j'ai pus retrouver.

one-piece-​equpage-31​642030c8

L'équipage des Mugiwara après le message de Luffy et avant leur entraînement de 2 ans.

 piece-ans-​tard-31769​96ba8
 
 L'équipage de Mugiwara au grand complet 2 ans après la grande guerre entre barbe blanche et les marines.

naruto-jir​aya-nagato​-308088135​8
 Voici un dessin de Jiraya avec ses 3 élèves Konan, Nagato et Yahiko.
 
 twinkles-c​hihiro-sak​uya-308721​1a73
 Là, C'est un dessin des personnage principaux de Twinkles Stars, Chihiro Aoi et Shima Sakuya.

blue-exorc​ist-okumur​a-30572033​58

yuurei-kam​ie-mitsuna​mi-2549778​fda
 
 
 Yumi marchait toute guillerette à côté de moi et palabrait sur son futur entraînement avec le maître Shirabuki. Il y a quelque minute encore elle sautait de joie de la nouvelle qu’Hayate et moi lui avions rapportaient, elle avait alors insister pour venir dormir à la maison le soir même. Elle avait appelé chez elle avec son portable et j’en avais profité pour appeler chez moi pour prévenir Yoshimi que je ramenais Yumi à la maison. Il ne fut, évidemment pas très content de celle nouvelle et prévoyait de passé sa soirée dans sa chambre en compagnie de sa console de jeux.
 Quand je suis rentrée avec Yumi sur mes talons, elle avait enfin arrêter de bavasser, nous n’avons pas vu la trace de Yoshimi. Bien évidemment, se soir, le cours de cuisine n’aura pas lieu et je me demandais si Yumi voudrais vraiment m’aider ou seulement parler en me regardant préparer le dîner.
 Finalement, Yumi m’a vraiment donné un coup de main, enfin au début.
 - Au fait, monsieur Shirabuki t’a t’il dit en quoi mon entraînement consisterait?? M’a t’elle demander plus sérieusement.
 - Non, pas vraiment. Lui ai je répondu distraitement.
 - Pas vraiment?? Ca veut dire qu’il t’en a comme même parler ça.
 - Et ben…je…
 Je n’eus pas le loisir de lui répondre.
 - Bonsoir les enfants?! Oh, Ayumi, ça faisait un moment que je ne t’avais pas vu.
 En effet Yumi n’était pas venu chez moi depuis l’enterrement de mon père, elle craignait de déranger ma mère et se sentais mal à l’aise devant ma mère.
 - Bonsoir Madame Mitsunami, oui ça faisait longtemps, j’espère que ça ne vous dérange pas de me recevoir cette nuit.
 - Bien sur que non?! Pourquoi ça me dérangerais. Tu es la bienvenu. Lui dit ma mère avec son sourire accueillant.
 - Merci beaucoup.
 Pendant que ma mère et Yumi discutais de choses et d’autre, je finissais de préparer le repas. Ma mère mit la table et appela mon frère. Il descendit avec réticence et quand il croisa le regarde de Yumi, un grimace se dessina sur son visage. Il est resté renfrogné pendant tout le dîner alors que Yumi, ma mère et moi nous sommes mises à plaisanter. Ma mère a bien essayé de le dérider mais avec la présence de Yumi elle n’y ai pas parvenu.
 Tout de suite après le repas il a dit bonne nuit à ma mère et à moi avant de monter rejoindre ses jeux vidéos. Ma mère elle devait travailler un peu, elle n’avait pas autant de travail que les autres soirs mais voulais finir au plus vite pour pouvoir se détendre un peut avant de se coucher. Moi, je voulais absolument éviter de monter dans ma chambre avec Yumi parce que je savais qu’elle recommencerait à me parler de l’entraînement qu’elle commencerait à suivre le lendemain. Du coup j’ai proposé à Yumi de faire nos devoirs dans le salon et d’attendre que ma mère nous rejoigne devant la télévision. Yumi avait déjà bien commencer ses devoirs et n’avait pas grand chose à faire. Elle était vraiment excitée et n’arrivait pas à se taire, même si elle n’osait pas parler d’esprit aussi près du bureau de ma mère. Heureusement pour moi d’ailleurs, ça me faisait un moment de répit.
 Ca dura quelque heures, elles furent agréable, mais le moment de monter se coucher arriva vite. Trop vite à mon goût. Un fois dans la chambre Yumi recommença à parler de l’entraînement.
 - Dis Kamie, tout à l’heure quand je t’ai demandé si tu savais en quoi consisterait l’entraînement de monsieur Shirabuki tu m’as dis "? pas vraiment?" alors tu sais quelque chose??
 Pfff, quand elle a une idée dans la tête on peut plus l’en déloger.
 - Euh… je sais pas grand chose, il a juste dire qu’il faudrait que t’apprenne à être calme.
 - Comment ça?? Qu’es ce que ça veut dire?? Il a rien dit d’autre??…
 Elle a continué à me questionner. J’étais énervée et j’ai explosé.
 - Yumi?! Je ne sais rien sur cette entraînement, Maître Shirabuki n’ai pas du genre à discuter de ça avec ces élèves alors s’il te plaît arrête de me questionner sur des choses d’on j’ignores tout.
 Elle m’a regardé, la bouche grand ouverte pendant quelque seconde.
 - Oh, désolée je ne savais pas.
 - C’est juste que quand tu es comme ça tu t’emporte vite et on peut plus t’arrêter. Il fallait que je calme tes ardeurs, sinon tu te serais pas arrêter de la nuit. Et puis, il faut pas oublier que demain on a cours et après l’entraînement, qui est pour ma part assez fatiguant.
 - Tu ne m’a jamais dis en quoi il consistait. M’a t’elle dit.
 C’est normal que je ne t’ai rien dis, je n’ai pas le droit d’en parler parce que le maître fait une exception en m’apprenant les techniques de leur familles.
 - Mon entraînement ne sera donc pas comme le tien??
 - Je suppose que non, mais je pense que tu seras comme même bien fatiguée après ta première séance.
 Elle m’a regardé avec une petite grimace.
 - L’entraînement est sportif?? m’a t’elle demandé.
 - Non, mais tu verras de quoi je parle demain. Maintenant nous ferions mieux de dormir, une grosse journée nous attend demain.
 - Oui, t’as sûrement raison. Bonne nuit.
 - Bonne nuit.
 Ce fut le meilleur moment de la journée, enfin du calme. Je n’aurais jamais crû pouvoir apprécier autant le silence.
 Le lendemain, Yumi pris son petit déjeuner avec ma famille, Yoshimi n’était pas vraiment de bonne humeur ce matin là, avant de partir pour le lycée. La journée fut tout se qu’il y a de plus banal et je remarquais qu’une routine quotidienne s’installait petit à petit. C’était les cours du matin, pause déjeuner sur le toit en compagnie de Yumi et Hayate, puis cours de l’après-midi. Aujourd’hui notre dernier cours était le cours en option, Yumi et moi avions pris option art plastique alors qu’Hayate, lui, s’était inscrit en cours de musique, du coup nous avions rendez vous à la porte nord du lycée pour se rendre ensemble au temple par la suite.
 Une chose m’avait étonné aujourd’hui, Yumi n’avait pas une seule fois parler de son futur entraînement au temple, même pas à midi, alors qu’Hayate était avec nous. On avaient parlé de choses diverse, tout sauf se sujet en réalité. Ca ne ressemblait à Yumi de laissé passer une chance de renseigner. Il y avait deux raison possible à ce silence qui me sont venus à l’esprit. Première possibilité, mon petit emportement d’hier soir lui avait cloué le bec, j’en doutais beaucoup comme même. Et la deuxième était que j’ai dit quelque chose qui la fasse réfléchir au point qu'elle n’ai pas envi d’abordé elle même le sujet, ca me semblais la raison la plus plausible.
 Nous étions toutes deux plongées dans nos pensées quand nous sommes arrivées au point de rendez vous. Hayate nous y attendait déjà et j’ai remarqué un étuis à violon poser à coté de lui. L’étuis avait un forme caractéristique de l’instrument qu’il contenait ne laissant aucun doute sur celui ci.
 - Hayate, je ne savais pas que tu jouais du violon. Lui dis je sans cacher ma surprise.
 Il m’a brièvement regardé avant de hausser des épaules.
 - J’en joues depuis que je suis tout petit, mon grand père disait que jouer d’un instrument m’apprendrait à me concentré. Il avait raison d’ailleurs.
 Notre petite conversation ne sortis même pas Yumi de ses pensées et un coup d’yeux vers Hayate m’apprit que ça l’étonnait autant que moi.
 Nous nous sommes mis en route vers le temple, pendant le trajet, Hayate et moi avons continué à discuter, tandis que Yumi, elle, resta silencieuse pendant tout le chemin. C’est seulement une fois arriver en bas des escaliers du temple qu’elle sortit de sa réflexion.
 - Je me demande bien de quoi va être fait mon entraînement. Nous dit elle très sérieuse.
 - Ca seul mon grand père le sais. Lui répondit Hayate.
 - Es ce que je serais aussi fatiguée que Kamie quand j’en aurais fini pour aujourd’hui??
 - Oh, ça sûrement. Ca à beau être au niveau psychique, ca n’en ai pas moins un entraînement. C’est pareil pour tout le monde. Mais ne t’en fait pas c’est pas dangereux pour ta santé.
 Elle le regarda quelque seconde avant de reprendre la parole en lui souriant.
 - Tu ne parles pas beaucoup et tu es parfois maladroit dans tes paroles mais tu sais trouver les mots quand il le faut. Merci, j’étais un peut anxieuse mais maintenant ça va.
 Je crus le voir rougir mais je n’en suis pas sûr, il s’était très vite retourner et monter déjà la première volée de marche, Yumi et moi à sa suite.
 Comme à notre habitude, Hayate et moi nous sommes dirigée vers la grand maison derrière le temple pour y déposer nos affaires, Yumi toujours sur nos talons. Cependant, avant même de l’apercevoir nous avons vu le maître tout près du temple, il nous regardait et nous compriment qu’il voulais qu’on le rejoigne. Une fois à ça hauteur il nous fit signe de le suivre sans même dire un mot. L’ambiance était pesant, Yumi restait muette, se qui ne lui ressemblait pas du tout. Je n’aurais pas sus dire si elle était nerveuse ou non.
 Le maître s’arrêta devant l’entrée d’une grotte. J’avais une impression étrange, peut être parce que cette endroit était vraiment lugubre. On ne voyaient qu’un trou sombre. Non, il y avait autre chose, cette grotte n’était pas normal. Hayate et son grand père semblait comme d’habitude, alors que Yumi paressait troublée presque effrayée.
 - C’est dans cette grotte que se déroulera ton entraînement, Ayumi. Lui dit le maître.
 Yumi accusa le coup.
 - Euh … excusez moi … Monsieur Shirabuki …Vous ne trouvez pas que c’est un peut sinistre pour mon entraînement?? Lui répondit Yumi réellement anxieuse.
 - Tout d’abord appel moi maître, et ensuite ce lieu est le meilleur un entraînement de se type. Lui répondit t’il très calmement.
 - D’accord …maître. Dit Yumi un peut hésitante.
 - Bon, je vais t’expliquer maintenant.
 Il passa un bon moment à lui expliquer se qu’était l’énergie spirituelle et à lui dire que toute les personnes en avant en soit sans en être consciente. Yumi semblait abasourdie par les information que le maître lui donnait.
 - Ton entraînement consistera à entré dans cette grotte et à méditer pour prendre conscience de ta propre énergie spirituelle et à apprendre à le manipuler. Cette grotte est un endroit saturer d’énergie spirituelle et t’aidera à comprendre comment sa fonctionne. Je vais expliquer à Kamie la prochaine étape de son entraînement. Ensuite pour te donner du courage Hayate, Kamie et moi entrerons avec toi mais moi seul resterait tout au long de ton entraînement, tu ne t’apercevra même pas qu’ils sont partis.
 - Maître vous allez vraiment m’expliquer la prochaine étape de mon entraînement devant Yumi?? lui demandais je.
 - Non, nous allons nous éloignez quelque minutes pour que je te dise de quoi il s’agit et ensuite je laisserais Hayate te l’expliquer plus en détaille par la suite.
 - D’accord, je vous suis alors. Lui dis je.
 On est pas allés bien loin mais assez pour que Yumi et Hayate n’entendent.
 - Bon, tout d’abord je tiens à te dire que je suis assez étonné que tu ai déjà réussi à maîtrisé ton énergie spirituelle à se point. Maintenant, toute à l’heure Hayate va t’amener dans la partie la plus récente du cimetière pour ton prochaine entraînement. Jusqu’ici tu fermais les yeux pour te concentrer et localiser les sentiments et les esprits présent, maintenant tu vas devoir ouvrir les yeux et faire le même travail, tu peux te dire que c’est simple mais ça ne l’ai pas.
 Je savais déjà que ce serais plus difficile et j’avais aussi très peur d’aller dans la partie la plus récente du cimetière, j’avais comme un mauvais pressentiment.
 - Je suppose que ça va être très difficile j’arriverais moins bien à me concentrer, mais maître…comment dire…es ce que l’entraînement pourrais se passé dans un autre endroit??
 - Pourquoi a tu si peur d’aller dans ce cimetière??
 - Je vous l’ai dit le premier jour, j’ai perdu mon père il y a très peut de temps.
 - Je suis désolé mais ton entraînement ne peut pas se passé ailleurs, il va falloir que tu affrontes ton chagrin. Vois ça comme une partie de ton entraînement.
 Je savais que je ne pourrais pas lui le faire changer d’avis mais ça ne m’enchantais pas.
 - D’accord, maître. Dis je peux enthousiaste.
 Nous sommes retournés prés de Yumi et Hayate. Ils étaient tout les deux debout à bonne distance en train de regarder l’entrée de la grotte. Ils ne semblaient pas avoir parler ni bouger. Yumi et moi avons échangé un regard, elle semblait beaucoup moins sûr d’elle que d’habitude.
 - Bon, maintenant que Kamie sais se qu’elle doit faire, on va rentrer dans la grotte. Kamie et Hayate vont y rentrés eux aussi. Quand tu y seras je resterais avec toi. Dit le maître.
 - Kamie et Hayate vont eux aussi s’entraîner dans la grotte?? demanda Yumi.
 - Non, ils entrent juste pour te donner du courage et te soutenir mais ne vont y rester qu’une minute, ensuite il partirons de leur côté.
 - Oh… d’accord.
 Sans dire un mot je me suis approchée de Yumi et lui ai pris la main pour la rassurée et l’ai attiré dans mon sciage. Le maître et Hayate marchaient à côté de nous. l’intérieur était vraiment sombre, en quelques minutes de marche nous n’avons plus rien vu du tout même pas les personnes qui étaient pourtant à quelque centimètre. Je sentais, une grande énergie spirituelle en plus de celle de maître Shirabuki et Hayate. Je comprenais maintenant pourquoi le maître avait choisi se lieu, on aurais dis qu’il y avait une présence mais j’arrivais pas à en déterminer l’origine.
 Au bout d’un instant, je sentis le maître m’effleurer pour que je m’arrête.
 - C’est ici qu’auras lieu ton entraînement Ayumi. dit le maître.
 Je sentis Yumi sursauter.
 - Mais il fait si noir comment je vais pouvoir faire quoique se soit?? demanda t’elle.
 - Tu n’auras pas besoin de voir pour ton entraînement. Je vais prendre ta main et tu lâcheras celle de Kamie.
 - D’accord.
 Je la sentais hésitante mais elle lâcha ma main et je me suis éloignée. Dans cette grotte on ne pouvais pas s’orienter normalement et mon énergie spirituelle me fut d’un grand secours pour me guidée. Quand je sortis je fut éblouis par la clarté soudain avant de me rendre compte qu’Hayate était lui aussi sortis. Je n’étais pas inquiète pour Yumi, je savais que temps qu’elle resterait avec le maître elle serait en sécurité. Cependant j’étais anxieuse et Hayate dû le voir.
 - Tout iras très bien pour Harisawa. Me dit il.
 - Je sais. Lui répondis je.
 - Alors pourquoi tu fais cette tête?? Il y a quelque chose qui te tracasse??
 Il était vraiment observateur?!
 - Je suis un peut stressée pour mon propre entraînement. Ton grand père m’a expliqué qu’il se passerait dans la partie la plus ressente du cimetière et ….
 Je n’ai pas put finir ma phrase, j’avais comme un nœud dans la gorge.
 - T’en fait pas ça se passera bien je serais là et il n’y aucune raison de s’inquiéter les esprits ne peuvent que très rarement faire du mal au gens.
 Ce n’était pas vraiment ça qui me faisait stresser. J’avais vraiment pas envi de retourner sur la tombe de mon père et ça me faisait vraiment peur. J’avais comme le pressentiment qu’il ne fallait pas que j’y aille mais il faudrait bien que j’affronte ma peur un jour alors pourquoi pas aujourd’hui.
 - Oui, tu as sûrement raison, il n’y a aucune raison que je m’inquiète.
 sur le trajet il m’a expliqué plus en détail comment je devais m’y prendre pour pouvoir me concentrer sans fermer les yeux et pourvoir identifier les esprits. Je devais faire en sorte de libérer une partie de mon énergie spirituelle et m’en entourer pour l’utiliser comme d’une sorte de récepteur et pouvoir détecté la moindre variation. Je voyais à peut prés se qu’il fallait que je fasse mais comment le faire était une autre histoire.
 J’étais perdu dans ma réflexion quand nous sommes arrivés au cimetière.
 - Bon, à partir de là tu vas relâché un peu d’énergie spirituelle et nous allons marché. Tu devras essayer de garder la même dose d’énergie. Je vais surveiller ton énergie spirituelle et à chaque fois que ca faiblira ou augmentera je te le dirais pour que tu rectifie le coup. OK?? me dit il très sérieusement.
 Il prenait son rôle de superviseur très au sérieux se qui me fis sourire légèrement.
 - D’accord.
 Nous avons commencé l’exercice et avons parcouru les allées du cimetière. Il était vraiment très difficile de maintenir un niveau uniforme d’énergie spirituelle, du coup Hayate était tout le temps à ma dire de baisser ou augmenter mon énergie. J’était tellement concentrée que je ne faisait même pas attention au chemin que nous prenions. Je ne sais pas combien de temps sa nous à pris mais je fus surprise quand je finis par reconnaître l’allée ou se situait le tombeau familiale. Plus nous approchions et plus j’avais du mal à me concentrer.
 Quand nous sommes arrivés à environ 5 maîtres de la tombe, j’ai distingué une silhouette qui me semblait très familière.
 Sans réfléchir j’ai soudain relâché toute l’énergie spirituelle dont je disposais.
 - Mais qu’es ce qu’il te prend Kamie?! M’a crié Hayate.
 C’est alors que j’ai vu la silhouette de mon père se tourner vers moi. J’ai perdu le contrôle de tout à se moment même.
 Je ne pensais plus qu’à une chose, courir, le plus vite possible. Il fallait que je m’éloigne. je ne sais pas combien de temps j’ai courus ni même par quel chemin je suis passée. Au bout d’un moment qui me parut très court je me suis arrêtée. Je ne savais pas pourquoi mais je me suis retrouvée dans un lieu que je connaissais très bien, le parc près de chez moi. Ce parc où Hayate m’avait amené pour me tester et voir si je voyais vraiment les esprits. J’avais tellement de souvenirs lier à cette endroit.
 Je me suis assise sur l’un des banc, il fallait que je réfléchisse. J’étais paniquée, sous le choque. Comment ça pouvait être possible, mon père… un esprits?! Pourquoi était il toujours là??
 Je suis restée un long moment à réfléchir mais je n’avait pas les idées claire. Je ne pouvais pas rentrée à la maison comme ça. L’esprit de mon père m’avait vu au cimetière, il était peut être retourné à la maison. Je ne pouvais pas en parler à Yoshimi et ma mère. Et Yumi?? Non, son entraînement avait dû beaucoup a fatiguée. Hayate ne les avaient sûrement pas dérangé. Mais maintenant le maître devait être au courant de se qu’il c’était passé. Etait il en colère?? En tout cas il fallait que j’en parle à quelqu’un et Hayate me paraissait être ma seule option.
 La nuit était tombé quand je me suis mise en route pour le temple. La nuit était fraîche voir même froide, mais j’étais tellement sous le choque que je ne m’en suis pas tout de suite rendu compte. Une fois arrivée au sommet des marches, je me suis de nouveau mise à courir par peur du cimetière tout proche. Je n’ai cessé de courir qu’une fois avoir atteint la porte de la maison des Shirabuki. J’ai frappé à la porte jusqu’à se que j’entende le verrou de celle ci cliqueté.
 Je ne sais pas quelle tête je faisait mais je devais faire peur. Ce fut la réaction de la grand mère d’Hayate qui m’en donna confirmation.
 - Oui… Au mon dieu?! Que t’arrive t’il?! Viens entre?! Hayate?! Daisuke?! venaient vite?!
 Ce n’est que plus tard, quand je me suis retrouvée dans le salon des Shirabuki, une couverture sur les épaule que je suis rendu compte que j’avais froid et que je tremblais.
 - …mie?! Kamie?! tu m’entends?? Demanda une voie inquiète.
 J’ai tourné la tête et ai vu les trois Shirabuki, un expression anxieuse sur le visage. J’ai sentis les larmes me monter au yeux avant de tomber en sanglot. Il fallut une bonne heure pour que je me calme assez pour raconter se que j’avais vu dans le cimetière.
 - Je l’ai vu … Il était là. Dis je d’une petite voie rauque.
 - Qui?? demanda le maître
 - Mon…mon père…
 - Oh… fit Hayate.
 - Quoi?? fit son grand père.
 - Je t’ai raconté toute à l’heure grand père que Kamie avait tout d’un coup relâcher une très forte énergie spirituelle, je n’y ai pas fait attention tout de suite mais elle regardait une tombe et quand j’ai regardé j’ai vu une silhouette qui n’aurais pas dû être là. Mais elle à disparut presque aussi vite que Kamie.
 - Je vois. Lui répondit le maître. L’esprit de ton père et donc encore parmi nous.
 - Oui. dis je. Je ne pouvais pas rentrée chez moi… j’avais comme le pressentiment qu’il m’y attendrait … je n’avais pas d’autre choix que de venir ici.
 Tout d’un coup je me suis souvenu que je n’avais pas prévenu ma famille d’ou j’étais et il faisait déjà nuit.
 - Je dois téléphoner chez moi?! Ma famille va s’inquiéter.
 - Calme toi. Me dit alors Hayate. J’ai téléphoné à Harisawa et lui est expliquée la situation. Au début elle voulait revenir ici mais je lui ai dit de resté chez elle. Après l’entraînement elle était très fatiguée. Elle a finit par accepté et a appelé chez toi pour dire que tu dormais chez elle se soir.
 - Mais …
 - Pour se soir tu dormiras ici. Est alors intervenu la grand mère d’Hayate. Je vais te préparer un lit.
 - Mais…
 - Ne t’en fait pas, aucun esprit ne peut pénétrer dans cette maison. Pour le reste on verra demain.
 - Bon, d’accord. dis je résignée.
 Quelque minutes plus tard Madame Shirabuki revint nous dire que si je voulais aller me coucher je demande à Hayate de m’y conduire. Après ça les grand parents d’Hayate se sont retirés et je suis restée seule avec Hayate. Nous sommes tout les deux restés totalement silencieux un bon moment.
 - Hayate…je …je suis désolée de se qui c’est passé.
 - Ne t’en fait donc pas et puis tu n’as pas à t’excuser ce n’est pas de ta faute.
 - - Merci.
 - Tu devrais dormir un peut. Viens je vais te montrer ta chambre.
 Je l’ai suivis dans la maison jusqu’à un grand couloir avec une dizaine de portes. Il ouvrit l’une d’elle et entra dans la pièce.
 - C’est là. Me dis t’il.
 C’était une petite chambre mais il y avait tout le confort possible. Hayate resta quelque sur le palier le temps que j’inspecte la pièce.
 - Bon, voilà. Je vais te laisser dormir. Si tu as un problème ma chambre et juste à coté.
 Il tourna les talons. J’avais toujours peur et l’idée que je sois de nouveau seule ne me plaisait pas.
 - Attends?! Lui dis je paniquée.
 - Il se retourna.
 - Je pourrais te demander une faveur?? Demandais je.
 - Laquelle??
 - Tu pourrais resté dans cette chambre jusqu’à se que je m’endorme??
 - Si tu veux. Me dit il.
 Il s’assit alors à coté du lit. Sa présence me rassurais beaucoup. La tête une fois poser sur l’oreiller toute la fatigue de la journée ai retombé. Malgré ma fatigue je mis quelque heures avant de m’endormir. Pour me rassurer et faire en sorte que je dorme un peut Hayate me rassurer en affirmant que je ne courrais aucun risque et que la maison était protéger contre les esprits. Je finis, par m’endormir à une heure avancer de la nuit.
 ?

piece-souv​enir-enfan​ce-2907507​ddd
 
 
 princesse-​mononoke-2​907508494
 
 
 naruto-nar​uto-sasuke​-2907505fa​a