S'abonner à ce blog

poème : La Passé.

La Passé.

Assis dans un bus, j'envie le passé.
Dame malicieuse qui me nargue à chaque instant.
Je me revois donc enfant.
Aucune question sur la vie ne me faisant grimacer.
"L'innocence est la pire des souffrances", intervient Monsieur le Présent.
Non.
L'innocence est une période de répit dans une vie faite de "et si".
Le passé me fait mille promesses qu'elle ne peut plus tenir.
Une famille heureuse,
Pas de jugements,
Pas de méchanceté gratuite,
Et ça...
Et la...
Que de conneries révolues.
Les derniers commentaires
Profil supprimé
Zyc79wm 26 mai 2018 à 13h55
 
La cloche m'adresse son doux tintement
Aussi rassurant que les baisers d'enfants
Sur les joues soyeuses d'une tendre maman.

Dans le bus, je regarde ces aiguilles qui tournent,
Dans ma tête le doux murmure des temps passés,
Les inquiétudes d'un antan et d'un maintenant.

Ces aiguilles pointent ces temps insondables,
Criant à qui veut l'entendre ses quatre vérités
Que le temps passe, que le fil s'est déjà déroulé

Au fil du temps, paysages et personnes défilent,
Pendant que s'effilochent souvenirs et confiances,
Le bus s'engouffre dans l'histoire éphémère du temps d'antan.
Message modifié le 26 mai 2018 à 13h57