S'abonner à ce blog
genest_veronique » genest_veronique » - Biographie » La vie de Véronique Genest...

La vie de Véronique Genest...

 Véronique Genest, de son vrai nom  Véronique Raymonde Marie Combouilhaud, est née le 26 juin 1958 à Meaux en Seine-et-Marne.
  Sa  mère, Colette, était secrétaire de direction et son père, Xavier, était médecin.
  C'est d'ailleurs son père qui lui fait son premier vaccin mais elle gigote tellement que l'aiguille se casse dans son bras.
  A 8 ans, Véronique crée une station de radio équipée d'un enregistreur et part interviewer les patients de son père dans la salle d'attente.
  C'est lorsqu'elle a 10 ans qu'elle perd brutalement son père. Elle ne l'a pas tout de suite vécu comme un drame mais c'est par la suite qu'elle a ressenti le manque.      
  Après la mort du père de Véronique, toute la petite famille déménage en Alsace. Véronique est envoyée dans une institution religieuse très stricte "Les Dames de Saint Louis",la Doctrine Chrétienne.Le règlement intérieur prévoit, par exemple, d'appeler les professeurs "ma très chère soeur" et interdit aux élèves de courir dans la cours.
  Extrêmement turbulente, Véronique devient la tête de Turc et quand la directrice tombe dans l'escalier, c'est évidemment Véronique qui est injustement accusée et elle se fera virer.  
  Pendant 17 ans, Véronique vit avec Nina son Teckel. Un jour, la chienne disparaît. Elle colle des avis de recherche dans toute la région. Cela va attirer l'attention du boucher qui croit avoir vu le chien ...dans son propre salon! Son épouse l'avait en fait recueilli et rebaptisé pour faire plaisirs à leurs enfants. La mère de Véronique se rend dans la boucherie et appelle :"Nina!". Le Teckel arrive en trombe et la bouchère le lâche et dit à la mère de Véronique de vite l'emporter avant que ses enfants ne le voient partir.
  A 19 ans, Véronique part en vacances en Ardèche avec un ami en voiture. Sur l'autoroute, le moteur rend l'âme, ils sont obligés de passer la nuit sur la banquette arrière. C'est la police qui les a remorqués jusqu'à un garage le lendemain matin. Pour finir, les deux copains optent pour l'auto-stop. Véronique feint d'être enceinte pour qu'ils soient embarqués.  
 C'est à cette époque qu'elle part pour Paris avec son frère Olivier où elle fait différents petits boulots.
  Elle va passer, à 23 ans, le concours d'entrée au conservatoire mais le ratera de peu.
  En 1981, Véronique passe le casting pour un téléfilm "Nana" avec succès. C'est sur ce tournage (son premier téléfilm) que le réalisateur Maurice Cazeneuve lui lance : "tu as un nom à coucher dehors. Qu'est ce qu'il y a comme autre noms dans ta famille?". Une de ses grands-mères s'appelait Marie Genest. C'est à partir de ce moment que Véronique  
  En 1992, la réalisatrice Caroline Huppert, son amie, l'appelle et lui propose de la remplacer pour le pilote d'une série policière : "Julie Lescaut". Véronique pensait que tf1 refuserait car un an auparavant la chaîne lui avait refusée un rôle avecPatrick Chesnais. Et là on connait la suite!  
 Cette année là, Véronique épouse un certain Meyer Bokobza, médecin. Ils se sont rencontrés en 1989 chez des amis communs à Deauville et se sont vite rendus compte qu'ils partageaient les mêmes passions pour les soirées entre copains, les motos et le rock.  
 C'est de cette union que le 27 juillet 1996, un petit Sam va pointer le bout de son nez. Ce petit bout de 3.3 kg voit le jour à la clinique Sainte Isabelle de Neuilly à 11h22. Sam porte les prénoms Olivier, pour le prénom du frère à Véronique décédé en 1993, Xavier pour le prénom de son père également décédé et Moïse-Pacha pour  
le prénom du père à Meyer. C' est d'ailleurs à Genève qu'elle a appris que ce serait un garçon. Après la nouvelle, elle est allée chez Dior acheter une barboteuse bleue.
  Véronique et Meyer ont achetés un terrain près de Calvi en Corse et ils y ont construit la maison de leurs rêves. De plus, passionnée de moto, Véronique les collectionnent (elle en aurait plus de 17!) et aime se balader à moto en Corse pour se décontracter et sur Paris pour la facilité des déplacements...
 
Les derniers commentaires
Profil supprimé
invite_BiBi 24 septembre 2006 à 10h05
 
Je soulignerais que Véronique Combouilhaud/Genest, de part son père, est d'une famille de soyeux Ardéchois et de notaires bien connus en Ardèche !