S'abonner à ce blog

TOISON D'OR

Certains courants de l'alchimie ont repris les péripéties de l'histoire comme autant de représentations des différentes étapes de leur travail.
C'est cette correspondance que suggère par exemple le bas-relief de l'hôtel Lallemant à Bourges tel qu'est est décrit par Fulcanelli, et où la Toison d'or apparaît suspendue dans un bois de chênes, gardée par le dragon.
Fulcanelli explique que "ce chêne donne le kermès, que la gaye science rapporte à Hermès", lequel est, rappelons-le, l'auteur de la Toison du Bélier, - de ce Bélier qui est aussi le signe astronomique qui correspond au soufre, minéral fondamental du composé de l'Oeuvre.
Ce kermès a la propriété de teindre en rouge, la couleur qui gouverne le stade ultime de l'Oeuvre ("oeuvre au rouge" ou rubedo).
De la même façon, Médée donne à Jason un flacon de liqueur de crocus caucasien, dont il s'enduit le corps pour se protéger du feu que jettent les naseaux des taureaux qu'il doit mettre au labour avant d'affronter le dragon.
"Grâce au kermès, le vieux chêne hermétique sert de mère au mercure secret de l'Oeuvre." Dès lors, le mariage de Jason avec Médée devient un symbole des Noces alchimiques, de l'union du Roi et de la Reine, de l'Or du Soleil et de l'Argent de la Lune d'Hécate dont Médée était la prêtresse.
On saisit alors toute la portée symbolique qui est conférée au voyage de Jason, à la fois descente dans les profondeurs de la matière, apprentissage de la Connaissance et conquête de l'unité substantielle de l'Être selon les modèles inlassablement repris par les hermétistes.