S'abonner à ce blog

Rebis


Le Rebis est une figure symbolique publiée par Basile Valentin dans un ouvrage hermétique, Traité de l’Azoth, qui date de 1659.
Le Rebis (de res bina) est le symbole de l’Androgyne.


Les alchimistes appellent Rebis la première décoction de l’esprit minéral mêlé à son corps, parce qu’il est fait de deux choses, à savoir du mâle et de la femelle, c’est-à-dire du dissolvant et du corps dissoluble, quoique dans le fond ce ne soit qu’une même chose et une même matière... Les Philosophes ont aussi donné le nom de Rebis à la matière de l’oeuvre parvenue au blanc, parce qu’elle est alors un mercure animé de son soufre et que ces deux choses sorties d’une même racine ne sont qu’un tout homogène.
Ils l’assimilent en conséquence à l’androgyne : matière se suffisant à elle-même pour mettre au monde l’enfant royal plus parfait que ses parents.


En forme d’oeuf, le Rebis évoque l’oeuf philosophique des alchimistes, et aussi l’oeuf cosmique, dont la séparation en deux parties correspond à la manifestation par polarisation de l’Unité première.

Le germe de ce oeuf est précisément une figure androgynique dont la moitié féminine, surmontée de la Lune, tient en main l’équerre, et dont la moitié masculine, surmontée du Soleil, tient le compas.
Il n’y a donc pas, comme dans le cas très proche de Fou-hi et de Niu-koua, échange hiérogamique des attributs.
Engendré par le Soleil et la Lune, dit la Table d’Emeraude, le Rebis rassemble les vertus essentiellement unies, mais extérieurement polarisées, du Ciel et de la Terre.
Le dragon que surmonte l’androgyne, autre parenté avec le symbole chinois, en est la puissance de manifestation...

z849
Les rapports géométriques de la grande pyramide de Gizeh ont ouvert la voie à d'autres interprétations, qui font retrouver le symbolisme des alchimistes.
On sait que le périmètre du carré de base (de cette pyramide) est sensiblement égal à la longueur d'une circonférence de rayon égal à la hauteur, ce qui revient à dire que le rapport de la base carrée et du cercle est exprimé dans l'élévation.
Rien de plus simple, dès lors, que d'imaginer une circonférence, dont le rayon aurait la hauteur de la pyramide et qui pivoterait sur le sommet de celle-ci, soit à la verticale comme une roue, soir à l'horizontale comme un disque, soit en oblique sur tout autre plan ; on peut aussi bien imaginer une sphère dont l'axe serait celui de la pyramide et dont la circonférence aurait la même longueur que le périmètre de la pyramide : les alchimistes verraient là un exemple de solution du problème de la quadrature du cercle.
Mais un second rapprochement peut se faire : les quatre faces triangulaires (de la pyramide) unies par un sommet correspondraient à la synthèse alchimique des quatre éléments, dont l'ascension enfin serait une création du cercle correspondant à l'éther, alchimiquement symbolisé par le cercle... La dialectique du carré et du cercle symbolise la dialectique de la terre et du ciel, du matériel et du spirituel.

Pour les alchimistes, le poulet symbolise les trois phases d'évolution de l'oeuvre, par sa crête rouge, ses plumes blanches, ses pattes noires.
C'est la matière de l'oeuvre, qui commence à devenir noire par la putréfaction ; puis blanche à mesure que la rosée philosophique ou ozoth la purifie ; enfin rouge quand elle est parfaitement fixée... Le vase des philosophes est appelé l'habitacle du poulet.
Le vase des philosophes est le principe et la racine de tout l'enseignement, c'est l'eau et le réceptacle de toutes les teintures ; ces mots devant être entendus dans le sens du langage hermétique : l'ensemble des connaissances cachées.

En alchimie, deux poissons dans un fleuve représentent les principes du soufre et du mercure une fois qu'ils sont dissous.

Plomb,%20S​aturne

Symbole de la lourdeur et de l’individualité inentamable. Métal pesant, il est traditionnellement attribué au dieu séparateur, Saturne (la délimitation). C’est ainsi que, pour la transmutation du plomb en or, les alchimistes cherchaient symboliquement à se détacher des limitations individuelles, pour atteindre les valeurs collectives et universelles.


Selon Paracelse, le plomb serait l’eau de tous les métaux... Si les alchimistes connaissaient ce que contient Saturne, ils abandonneraient toute autre matière pour ne travailler que sur celle-là.

Ce serait la matière de l’oeuvre parvenue au noir ; le plomb blanc s’identifierait au mercure hermétique.
Il symboliserait la matière, en tant qu’elle est imprégnée de force spirituelle, et la possibilité des transmutations des propriétés d’un corps en celles d’un autre, ainsi que des propriétés générales de la matière en qualités de l’esprit.
Le plomb symbolise la base la plus modeste d’où puisse partir une évolution ascendante...
plomb


Pour les alchimistes, le plomb était un métal proche de l'or, et certaines de leurs légendes racontent des transmutations couronnées de succès au cours desquelles du plomb fondu aurait été transformé en or par addition de la "pierre de la sagesse".
Cette métamorphose est le symbole de la purification de l'homme, ancré dans le monde terrestre et matériel, qui s'élève jusqu'à une spiritualité solaire.