S'abonner à ce blog

ENVOÛTEMENT ASTRAL

751479envo​utementast​ral

Variété d'envoûtement de haine qui se pratique grâce à l'envoi dans l'espace de larves errantes chargées de maléficier une personne déterminée.
A la suite d'un de ces duels dans l'astral, l'abbé Boullan étant décédé à Lyon, le 4 janvier 1893, Joris-Karl Huysmans accusa aussitôt Stanislas de Guaïta et le Sâr Peladan de l'avoir empoisonné psychiquement...
Dans le Satanisme et la magie (Paris, 1895, pp.330-331), Jules Bois raconte le déroulement d'une de ces "batailles" auxquelles Boullan participait, assisté par la mère Thibault, sa fidèle servante : "Trois jours auparavant, selon les lois magiques, le docteur avait reçu la déclaration de guerre avec tous les "Raca" d'usage. Averti, le vieillard se levait "comme un tigre".
" - Madame Thibault, que font "ces ouvriers d'iniquité" ?
" - Père, ils mettent votre portrait dans un cercueil.
" - La loi du contresigne et du choc en retour va les punir, répondait le père.
"Et il donnait l'ordre de placer la déclaration de guerre dans un cercueil semblable et de l'enterrer au grenier.
" - Madame Thibault, que font maintenant ces méchants ?
" - Père, ils disent contre vous une messe noire.
"Boullan bondissait. Ayant revêtu la grande robe rouge vintrasienne, que liait une cordelière bleue et au dos de laquelle s'allongeait la croix renversée, signifiant que le règne du Christ souffrant est terminé, Boullan, tête nue et pieds nus - cela pendant toutes les hostilités - prononçait le sacrifice de Melchissédec, apanage des Elus du Carmel. Parfois "les ouvriers d'iniquité" n'étaient pas anéantis... Alors "le père" accomplissait le sacrifice de gloire où le "rite féminin allié au rite masculin, le vin rouge au vin blanc, disait-il, créait, selon la loi retrouvée par Pasteur (sic), un victorieux ferment, par quoi les autels impies étaient renversés et les officiants sataniques frappés de mort".
Au moment de la consécration, Boullan, tenant un fragment d'hostie dans chaque main, invoquait les grands archanges et les priait de terrasser ses ennemis, les satanistes.
"Extraordinaire spectacle que l'exaltation héroïque jusqu'au délire de ce petit vieillard à mâchoire de loup, aux yeux égarés de prophète verbérant de la parole et du geste les occultistes malfaisants que la distance ne dérobait point à sa juste fureur."