S'abonner à ce blog

cats_of_ul​thar_by_vi​aestelar-d​4dt6ii

Les CHATS

Grands ennemis des Zoogs, ils peuvent devenir de précieux alliés pourvu que l'on se montre gentil avec eux.
S'il y en a certes moins qu'à Ulthar, la quantité de chats que vous croiserez dépend du quartier où vous vous trouverez.
Dans l'éminence de Carter, par exemple, les chats ne sont pas rares. Dans celle du Saigneur, où on les mange, vous en verrez beaucoup moins.
Quoi qu'il en soit, n'oubliez jamais que les chats ont leur propre langage, qu'ils ont tous un nom, appartiennent tous à la grande armée des chats - ils ont donc des grades !
Une rumeur invérifiable affirme qu'il leur arrive de voyager à dos de corbeau. Un bon conseil : si vous croisez un chat, donnez-lui une soucoupe de lait, une caresse.
Vous ne le regretterez pas ! On prétend même qu'ils peuvent vous aider à voyager du Monde de l'Eveil aux Contrées du Rêve.

Le Guide de la Cité Inconnue

588084drea​ml131

IRANON

L'histoire de ce dieu est contée dans La Quête d'Iranon, de Lovecraft. Comme il le dit lui-même, sa vocation fut de créer la beauté en perpétuant les évocations de l'enfance.
Tombé dans l'oubli car les grandes personnes ne prêtent plus attention aux rêves d'enfants, il termina son existence dans les Contrées du Rêve en cherchant Aïra, la cité de son enfance, dont il fut le prince.
On sait que son périple dura plus d'une vie d'homme, car Romnod l'accompagna de son enfance à sa propre mort...

Le Guide de la Cité Inconnue

shantak_by​_faxtar-d3​0df66

Les SHANTAKS

Du lenguite Shn'Tk' qui signifie "la mort vient d'en haut", le Shantak est le seul représentant de l'ordre des lézards volants (si l'on excepte le strikane pourpre capable de planer sur plusieurs stades grâce à ses membranes interdigitales).

Son habitat naturel semble être la zone boréale, mais certaines sources tendent à prouver qu'il était autrefois bien plus étendu, tant dans les Contrées [du Rêve] que sur d'autres mondes.
Mais en l'état actuel de nos connaissances, aucun Shantak n'a jamais été vu (hors vol à très haute altitude) en deçà de la côte nord de la mer Cérénarienne.

S'il est un animal emblématique du plateau de Leng, c'est bien le Shantak. On en trouve des sauvages dans toutes les hauteurs autour de Kadath et il semble qu'ils soient domptés et élevés dans les profondeurs de la cité, sous l'éminence du Saigneur.

Le Shantak est un animal à peau écailleuse, pourvu de quatre membres, deux postérieurs munis de griffes puissantes et rétractiles, et deux antérieurs qui sont des ailes membraneuses lui permettant de voler.
Ses autres signes distinctif sont une queue permettant des manoeuvres aériennes radicales, un crâne allongé (deux à trois pieds), dépourvu de pavillons auriculaires, avec deux naseaux à clapets et une mâchoire garnie de crocs.

Un Shantak adulte peut atteindre près de dix pieds au garrot pour une envergure de vingt pieds.

L'animal est ovipare et construit ses nids sur des vires de montagne, autant pour protéger ses petits des prédateurs que pour faciliter son envol, souvent délicat à partir d'un surface plane.

Le Shantak est carnivore. Sa méthode de chasse préférée consiste à fondre en silence sur sa proie (du lapin au yak en fonction de ses capacités et de l'opportunité), à la soulever dans les airs puis à la lâcher d'une grande hauteur.
Il récupère ensuite la carcasse et l'emporte en altitude pour la dévorer. Lorsque la proie est destinée aux petits, le Shantak réitère cette opération à plusieurs reprises pour briser les os en petits fragments.

Le Shantak est un animal doté d'une intelligence remarquable, capable de déjouer des pièges sophistiqués, de mémoriser des lieux et des trajets, et certains érudits non conformistes, comme le terrible Seigneur du Lazaret, lui prêtent un langage primitif.

Le Guide de la Cité Inconnue

ghoul_by_a​li_tunc

Les GOULES

Contrairement aux goules hantant les cimetières du Monde de l'Eveil, celles des Terres du Rêves ne sont pas hostiles aux humains.
Une goule et un humain peuvent même se lier d'amitié, comme Randolph Carter et l'ex-peintre Richard Upton Pickman.
Les goules habitent un immense rocher dans le pays de Pnoth, où les dholes - effrayantes et mystérieuses créatures blanches et visqueuses - ont également leurs terriers.
Les goules ont un faciès canin, marchent de façon désarticulées et ont un tempérament des plus étranges, indescriptible en termes humains.
Leur peau a l'apparence et la texture du caoutchouc. Elles ont pour coutume de manger leurs propres morts et blessés.
Notons que Pickman, qui se souvient encore de la vie qu'il mena avant d'être transformé en goule, n'y est pas favorable.

Pour se distraire ou voyager rapidement sur de grandes distances, il arrive que les goules utilisent des maigres bêtes de la nuit.
Elles ont pour ennemis les Gugs, gigantesques créatures velues faisant plusieurs fois leur taille, et dont un seul cadavre fournit de quoi manger à toute une communauté de goules pendant presque une année.

Les goules de Kadath, à l'exception de Pickman, forment une petite communauté qui occupe un quartier de la ville basse.

Signalons enfin, pour infirmer une croyance tenace, qu'il n'existe pas de "goules à pieds rouges". Il s'agit ici encore d'une erreur dans la première traduction de La Recherche.

Le Guide de la Cité Inconnue

yog_sothot​h_by_chivo​hit-d5b8wr​r

YOG-SOTHOTH
Le Tout en Un, la Clef et la Porte
(Dieu Extérieur)


Yog-Sothoth est un dieu extérieur, tiré de la mythologie fantastique créée par l'écrivain .
Yog-Sothoth, « le tout en un et un en tout », demeure dans les interstices séparant les plans de l'existence composant notre univers, où il apparait comme un conglomérat de globes iridescents toujours fluctuants, s'interpénétrant et se brisant.
Son diamètre peut atteindre cent mètres. Il est le maître de l'espace--temps ; c'est surtout le dieu des magiciens et des sorciers, et en échange de ses faveurs il demande que la voie de notre planète lui soit ouverte afin qu'il puisse la piller et la ravager.
Yog-Sothoth est la clef et la porte vers d'autres dimensions.
Stephen King y a également fait allusion dans deux de ses livres, en hommage à Howard Phillips Lovecraft, dans Bazaar et Danse Macabre.


Source : Wikipédia

more-great​-old-ones4

Y'GOLONAC
Le Profanateur
(Grand Ancien)



"Au-delà d'un gouffre dans la nuit souterraine, un passage conduit jusqu'à un mur de briques cyclopéennes. Derrière ce mur se dresse Y'golonac qui attend d'être servi par les créatures dépenaillées et dépourvues d'yeux qui hantent les ténèbres. Long fut son sommeil derrière le mur et ceux qui rampent sur ces briques passent sur son corps sans savoir qu'il est Y'golonac. Mais quand son nom est prononcé et lu, il vient alors pour être adoré ou pour se repaître et prendre l'apparence et l'âme de ceux qu'il dévore. Car ceux qui ont de mauvaises lectures et tentent de l'imaginer appellent le Mal, ainsi Y'golonac peut revenir marcher parmi les hommes et attendre que la terre soit entièrement dévastée, que Cthulhu se lève de sa tombe prise dans les algues...
... car même les serviteurs de Cthulhu n'osent parler de Y'golonac ; et pourtant le temps viendra où Y'golonac surgira d'une éternité de solitude pour marcher de nouveau parmi les hommes."
Extraits - Volume XII

VULTHOOM
Gsarthotegga, Le Dormeur de Ravermos
(Grand Ancien)


"En un sens, la chose ressemblait à une plante géante, avec des racines innombrables, pâles et gonflées, qui se ramifiaient à partir d'un tronc bulbaire. Ce tronc, à demi caché à la vue, s'achevait en une coupe vermillon telle une monstrueuse fleur ; et de cette coupe s'élevait une figure féerique d'une teinte nacrée, d'une beauté et d'une symétrie exquises..."
Vulthoom est une créature terrifiante qui passerait presque pour une créature végétale.
Cependant, sa ressemblance avec les plantes normales n'est qu'une question de similitude de fonctionnement.
Alors que les plantes se nourrissent en prélevant de petites mesures de nutriments, d'eau et d'autres matières par leurs racines, l'horreur qu'est Vulthoom en aspire d'énormes quantités des mondes vivants dont il a fait ses proies.
Vulthoom extrait aliments précieux, eau et minéraux de la malheureuse planète et aspire également l'essence même de la vie de toutes les créatures assez infortunées pour venir s'empêtrer dans ses pseudo-racines.
A la différence des plantes normales, qui restituent à leur environnement les bienfaits qu'elles ont reçus, Vulthoom assèche entièrement les mondes, puis laisse la cosse sans vie pour partir à la recherche d'un monde neuf à dévorer.

Vulthoom est excessivement intelligent, astucieux et (en dépit de ses habitudes alimentaires plutôt grossières), il possède un intellect très sophistiqué et très raffiné.
C'est pourquoi il préfère adopter une approche subtile pour obtenir ce qu'il désire. Il utilisera pleinement ses pouvoirs de raisonnement et de persuasion pour se gagner des suivants, afin de faciliter sa quête de nourriture.
Naturellement, il n'est pas non plus hostile à des méthodes plus viles pour satisfaire ses appétits.

Source : www.tentacules.net

1354674948​194

UBBO-SATHLA
Le Démiurge, la Source Inengendrée
(Dieu Extérieur)

Ubbo-Sathla est une masse informe qui repose dans la boue au milieu de vapeurs méphitiques. Sans tête, sans organes ni membres, il contracte ses flancs fangeux, pour rejeter en une lente vague ininterrompue, les formes amibiennes qui sont les archétypes de la vie terrestre.
Le Dieu Extérieur expulse constamment sa progéniture, dont une partie est immédiatement récupérée et réabsorbée dans la grande masse purulente de son corps, pendant que d'autres se traînent, rampent ou volent dans les recoins les plus profonds de la caverne du Dieu Extérieur ou s'échappent vers le monde des hommes.
Il est possible de s'introduire dans la grotte d'Ubbo-Sathla par de profondes fissures dans la chape de glace qui recouvre le Pôle sud du monde de l'Eveil ou par des tunnels cachés dans le Désert Glacé des Contrées du Rêve.
Il existe probablement d'autres entrées (ou même des portes) vers la tanière du Dieu Extérieur.

La Source Inachevée est très semblable à Abhoth, bien que les deux entités ne soient pas identiques : Ubbo-Sathla est beaucoup plus grand, il ne forme que de simples pseudopodes, au lieu de véritables membres, et il est totalement aveugle et stupide.
D'après certaines sources, Ubbo-Sathla n'est pas moins que le jumeau du puissant Azathoth!

Ubbo-Sathla ne quitte jamais sa caverne primordiale à moins qu'il soit appelé ou dérangé. Bien qu'il soit dénué d'intelligence, il réagit aux stimulations extérieures comme les vibrations, les changements soudains dans son environnement, etc.
Il ne fait l'objet d'aucun culte humain, bien que certaines races extraterrestres, comme les Mi-Go, puissent l'adorer sur des mondes éloignés.
L'Inachevé n'est mentionné que dans le Livre d'Eibon et dans le Necronomicon, ainsi que, indirectement, dans Die Unaussprechlichen Kulten.

lovecraft-​tulzscha-b​ig

TULZSCHA
La Flamme Verte

(Dieu Extérieur)


Kingsport a été, au XVIIe et au XVIIIe siècles, le repaire d'un culte abominable qui, dans les profondes cavernes qui s'étendent sous la ville, adorait la Flamme Verte, un Dieu Extérieur peu connu.
La plupart des sectateurs ont été pendus en 1722 par un groupe de citoyens courageux.

Pour Tulzscha, la vie et la mort sont des concepts dépourvus de signification et ses adeptes trouvent de l'intérêt à une "immortalité" passée sous la forme d'un cadavre putride ou d'un amas de vers grouillant au fond d'une caverne obscure...


Source : www.tentacules.net

Tsathoggua

TSATHOGGUA
Le Dormeur de N'kai, le Dieu-Crapaud, Zhothaqqua, Sadagowah

(Grand Ancien)


Le sombre royaume souterrain de Tsathoggua, N'kai, se situe sous Yoth, un réseau de cavernes baignées d'une lumière rouge, lui-même situé sous K'n-yan, un autre réseau de cavernes baignées d'une lumière bleue, situé lui sous l'Oklahoma.
Il s'y installa quand il arriva sur Terre, en provenance de Saturne. Le plus souvent, il est représenté avec un corps obèse couvert de fourrure, une tête de crapaud et des oreilles de chauve-souris.
Mais il serait capable de changer de forme à volonté. Il semble toujours être somnolent.

Dans les temps anciens il a été adoré par des sous-hommes à fourrure, puis par des magiciens et des sorciers (dont Eibon).
Ses fidèles étaient récompensés par des portails magiques et d'autres sortilèges.
A ce propos, c'est grâce à l'un de ces "cadeaux" qu'Eibon pu s'enfuir vers Saturne.

- Autres noms ou orthographes :
Sadiwah, Sadogowah, Sadogui, Sadoquae, Tsadogwa (Ouganda), Tsathoqquah, Zhothaqquah, Zoth-Aqqua, Crapaud Sacré, Dévoreur de Songes, Dieu Crapaud, Dormeur Affamé, Noire Abomination, Père de la Vraie Nuit, Premier Né des Entités Extérieures, Seigneur de K'n-yan et de Lomar, Seigneur de Yoth, Seigneur et Maître Suprême du Golfe Noir de N'kai, Terrible et Repoussant Dieu des Voormis, Vénérable Rampant...


Source : www.tentacules.net