S'abonner à ce blog

LEMURES

2618066448​_small_1

Apparitions fantomatiques et effrayantes, prises pour les âmes des morts, les mânes de la famille, qui viennent tourmenter les vivants de leurs propres inquiétudes.
Leurs interventions étaient conjurées par des fêtes annuelles, décrites par Ovide, dans les Fastes, les Lemuria.
Les Lémures symbolisent les ombres des ancêtres, qui hantent les souvenirs et les rêves, comme autant de reproches adressés à la conscience par le subconscient.


D'après les récits de fêtes que le poète Ovide évoque dans Les Fastes, les lémures étaient le nom que les Romains donnaient aux fantômes des morts.
Pour les conjurer et éviter d'en être tourmentés, on célébrait tous les ans, les 9, 11 et 13 mai la fête des Lemuria.
La nuit venue, le pater familias, le chef de famille romaine, sortait pieds nus de la maison, se lavait les mains dans de l'eau de source et lançait en l'air des fèves sans regarder en arrière et en prononçant neuf fois de suite la formule rituelle : "Par ces fèves, je me rachète, moi et les miens."
Il devait ensuite se laver les mains à nouveau et dire encore, en frappant cette fois sur du bronze : "Ombres de mes ancêtres, allez-vous-en."

Il pouvait alors regarder en arrière : les lémures étaient censés être partis pour un an.
Il faut rappeler à cette occasion que les fèves étaient liées chez les Romains au culte des morts puisqu'elles en contenaient les âmes, qu'elles constituaient en venant de dessous la terre la première offrande des morts aux vivants et qu'elles jouaient de ce fait le rôle de charmes protecteurs.
D'où l'offrande en retour aux lémures.

Ovide raconte aussi que la fête des Lemuria se serait d'abord appelée Remuria, en l'honneur de Remus tué par son frère Romulus, et dont le meurtre marquerait la fondation de Rome.
Mais, d'après Pierre Grimal, ce ne serait là qu'un calembour étymologique.


Âmes des morts qui, certains jours, revenaient sur terre par attachement à leur corps. Platon en parle le premier dans son Phédon.
Les Lémures chez les Etrusques et chez les Romains, s'attachaient à tourmenter les vivants. Moins effrayants que les larves, moins honorés que les mânes, on essayait de les apaiser par d'étranges cérémonies : les Lemuria, qui se tenaient les 9, 11 et 13 mai.
Le père de famille leur offrait alors des fèves noires. Comme ces ombres apparaissaient sous forme de spectres ou d'animaux, certains occultistes les assimilèrent, à tort, aux vampires.