S'abonner à ce blog

IXION

The+Anguis​h+of+Ixion

Après le meurtre de son beau-père, attiré dans un guet-apens, Ixion, tenu à l'écart par les hommes et par les dieux, obtient le pardon de Zeus qui, pris de pitié, le délivre de sa folie et l'introduit dans l'Olympe.
Ixion s'éprend d'Héra, l'épouse de Zeus, qui, s'en apercevant, donne la forme d'Héra à un nuage ; Ixion se saisit de ce nuage, s'unit passionnément à lui et de cette étreinte naît un monstre, qui engendrera à son tour les Centaures.
Pour le châtier, Zeus l'attache, des serpents servant de liens, à une roue ailée et enflammée ; après avoir volé dans les airs, Ixion aboutit aux Enfers, parmi tous ceux qui ont outragé les dieux.
Dans cette image symbolique de sa rechute imaginative se trouvent condensées à la fois la perversion de l'esprit, la vanité (usurper la place de Zeus), et la perversion sexuelle (séduire Héra).
Bien plus, en serrant contre lui le nuage qu'il prenait pour une Héra consentante, Ixion s'est persuadé être réellement le préféré d'Héra, c'est-à-dire que sa coupable impureté inavouée s'est transformée en vanité mégalomane qui lui fait croire qu'il jouit de la sublimité parfaite, que symbolise Héra ; trompant Zeus il a trompé l'esprit.
Il se croit supérieur à la divinité. Toute illusion de ce genre rejette dans les ténèbres du Tartare. Ixion est précipité de la région sublime dans le tourment de la vie subconsciente... Le mythe d'Ixion symbolise précisément cette vraie cause de l'impuissance sexuelle qui, à la vérité, n'est qu'une conséquence de l'impuissance de l'élévation sublime. C'est la signification la plus profonde de la convoitise coupable de ce faux héros qui s'attaque vaniteusement à la sublimité (Héra), bien qu'il soit impuissant à la saisir réellement.
La roue aux ailes de flammes est un symbole solaire ; mais Ixion ne lui est pas identifié ; il n'est donc pas, lui, un symbole solaire.
Il est seulement attaché à la roue ; c'est signifier qu'il a été élevé au niveau solaire, c'est-à-dire céleste et divin, que ce n'est pas sa nature propre.
Et il n'y est fixé que par des liens de serpents : Ixion a perverti les liens qui l'unissaient aux symboles célestes.
Il en gardera le privilège de l'éternité mais ce sera une éternité de tourments, symbolisés par ces liens de serpents, Ixion sur sa roue solaire n'est qu'un simulacre de soleil.
Son ciel est un enfer.