S'abonner à ce blog

commission​__voronwe_​by_fee_abs​inthe-d42d​j7h

"Le matin, quand la tempête se fut évanouie, Tuor rencontra un Elfe qui se tenait sous les murailles de Vinyamar. C'était Voronwë, fils d'Aranwë de Gondolin, qui avait pris le dernier navire envoyé vers l'ouest par Turgon."
(Le Silmarillion - Quenta Silmarillion, Chap. XXIII)

Voronwë naquit à Nevrast. Il était au service de Turgon et fut de ceux qui le suivirent à Gondolin.
Après Nirnaeth Arnoediad et le sac des Falas, Turgon décida d'envoyer des bateaux à l'ouest pour demander de l'aide aux Valar.
Cirdan lui construisit sept bateaux et Voronwë fut l'un des Elfes qui partirent à la recherche de Valinor.
Ces marins errèrent longtemps sur les mers puis, las de leur voyage, ils firent demi-tour quand une tempête les emporta tous, sauf un, Voronwë, qu'Ulmo sauva pour le charger d'une mission.
En effet, un peu plus tard, il rencontra Tuor et le mena à la cité cachée de Gondolin, qu'ils habitèrent ensuite jusqu'à sa chute.
Voronwë survécut au sac de la cité et c'est lui qui mena les survivants jusqu'à l'embouchure du Sirion où on n'entendit plus parler de lui.

thranduil_​by_kagalin​-d6gn0g8

Thranduil était un Elfe de la Forêt Noire. En 3434 du Second Âge, il participa à la Bataille de Dagorlad avec son père Oropher.
Ce dernier perdit la vie durant le combat et Thranduil devint ainsi Roi des Elfes de la Forêt Noire où il demeura avec son peuple.
Vers l’an 1000 du Troisième Âge, l'Ombre (les premiers signes du retour de Sauron) envahit la Forêt Noire et Thranduil emmena alors son peuple plus au nord, où il fit creuser une forteresse souterraine pour s'y installer avec les siens.
Un jour, en 2941, alors que les Nains et Bilbon traversaient la forêt, les Elfes les capturèrent car ce peuple n’aimait guère les Nains et ignorait tout de leur quête vers Erebor.
Grâce à l’Anneau Unique trouvé aux Monts Brumeux, Bilbon réussit à s’échapper et à délivrer ses amis Nains.
Peu de temps après, suite à la mort du Dragon Smaug, Thranduil et les siens qui convoitaient son trésor furent amenés à participer à la Bataille des Cinqs Armées aux côtés des Nains et des Humains, unis dans un combat victorieux contre les Orques.
Plus tard en 3017, Thranduil fut chargé d’emprisonner Gollum dans son royaume, mais le 20 Juillet 3018, il fut attaqué par l’ennemi et Gollum parvint à s’enfuir.
Le 25 Octobre 3018 il envoya son fils, Legolas, participer au Conseil d’Elrond, et qui fit ainsi partie de la Communauté de l’Anneau.
Pendant la Guerre de l'Anneau, Thranduil repoussa de justesse les forces envoyées par Sauron contre son royaume.
Son pouvoir se trouva alors renforcé et à la fin de la Guerre, il déplaça les frontières de son royaume, annexant une bonne partie du nord de la forêt.
Le 6 Avril 3019 il rencontra Celeborn et ils se partagèrent la Forêt Noire, qu’ils renommèrent Eryn Lasgalen, Le-Bois-des-Vertes-Feuilles.
Thranduil put alors profiter des temps de paix avant de partir probablement vers Aman.

untitled_b​y_kimberly​80-d6ka6v4

"Plus tard Elwë devint un roi célèbre qui régna sur tous les Eldar de Beleriand, ceux qu'on appela les Sindar, les Elfes gris, les Elfes du Crépuscule, tandis qu'il fut nommé le Roi à la Robe Grise, Elu Thingol dans le langage du pays."
(Le Silmarillion - QUENTA SILMARILLION, Chapitre X)

Thingol, ou plutôt Elwë car ce fut le nom qu'avait cet Elfe au début de sa vie, fut l'un des premiers enfants d'Ilùvatar à arriver sur la Terre du Milieu.
Il fut désigné comme ambassadeur de son peuple auprès des Valar. Quand les Valar amenèrent les Elfes dans leur royaume, Elwë fut choisi pour devenir roi avec Ingwë et Finwë.
Lui et son peuple partirent les derniers pour le Royaume Bienheureux. Ce fut le peuple des Teleri qui fut gouverné par Elwë et son frère Olwë.
Elwë était très ami avec les Noldor, surtout avec Finwë, et il allait souvent leur rendre visite.
Un jour, pendant leur voyage vers Valinor, alors qu'il se rendait chez son ami, il entendit la voix de Melian la Maia qui chantait pour les rossignols.
Il fut de suite comme ensorcelé. Il oublia son peuple et se rendit auprès de Melian qui devint sa femme.

Les Teleri continuèrent le voyage sans lui et Olwë prit seul leur tête. Elwë resta avec Melian et ne traversa ainsi jamais la mer jusqu'au Royaume Bienheureux.
Il vécut dans un palais du nom de Menegroth, les Mille Cavernes, qu'il fit construire à Doriath.
Il régna sur tous les Elfes de Beleriand jusqu'à l'arrivée des Noldor et fut surnommé le Roi à la Robe Grise : Elu Thingol.
Aranrùth était le nom de son épée mais il s'en servit peu. Son peuple était les Sindar, un peuple très habile et très beau, qui prospéra longtemps en toute amitié avec les Nains.
Mais Melian, qui avait un don de prévoyance, prévint son mari que la paix ne serait pas éternelle.
En effet, peu après le retour de Morgoth, les Orsues et autres monstres attaquèrent le Beleriand.
Thingol remporta la victoire, mais avec difficulté. Ce fut alors que Melian utilisa son pouvoir pour entourer son royaume d'un Anneau, l'Anneau de Melian, que personne ne pouvait franchir.
Le royaume fut appelé Doriath et Thingol put revivre une période de paix. Il eut avec Melian la plus belle de tous les enfants d'Ilùvatar : Lùthien Tinùviel.
Il n'accepta pas d'un bon œil le retour des Noldor sur la Terre du Milieu et son royaume resta fermé.
Il en fut de même pour les Humains, qui ne purent jamais traverser l'Anneau de Melian. Pourtant un jour, Beren, un Humain de la maison de Bëor, réussit à entrer à Doriath.
Beren et Lùthien se rencontrèrent et tombèrent amoureux l'un de l'autre. Mais Thingol s'opposa à leur mariage et demanda à Beren de lui ramener un Silmaril de la couronne de Morgoth, cadeau qu'il pensait impossible à rapporter.
Mais Beren, porté par son destin y parvint et le roi de Doriath accepta ainsi leur mariage.

Plus tard, Tùrin fut envoyé par sa mère à Doriath. Thingol le reçut avec grand honneur et éduqua le jeune homme.
Mais Tùrin commit un meurtre dans la cité et s'enfuit. Pourtant Thingol, qui connaissait les circonstances, l'avait pardonné et fut pris de chagrin à son départ, car il considérait Tùrin comme son fils.
Il ne le revit hélas jamais. En revanche, il vit son père, Hùrin, qui lui offrit le collier des Nains : le Nauglamir.
Thingol voulut s'en servir pour sertir le Silmaril. Ce furent les Nains qui ornèrent le joyau. Une fois le travail terminé, ils devinrent avides devant sa beauté et refusèrent de le donner à Thingol, qui, furieux, insulta la race des Nains.
Pris de colère, ils se jetèrent alors sur le roi de Doriath et le tuèrent. Ainsi mourut Elwë Singollo, dans les profondeurs de Menegroth.

the_shamin​g_of_saero​s_by_ralph​damiani-d6​c81r1

"Et il y avait alors à Doriath un Elfe du peuple de Nandor très haut placé dans l'estime du Roi. Il s'appelait Saeros et il y avait longtemps qu'il en voulait à Túrin des honneurs qu'il avait reçus de Thingol, comme s'il eut été son fils adoptif. Assis en face de lui à la table du conseil, il le provoqua."
(Le Silmarillion - QUENTA SILMARILLION, Chapitre XXI)

Saeros était l’un des Nandor, ceux qui aidèrent Thingol lors de la Première Bataille de Beleriand, au cours de laquelle beaucoup d’entres eux périrent, à l’image notamment de leur seigneur Denethor.
Saeros résidait la plupart du temps en Doriath à Menegroth, où il avait gagné l’estime du roi Thingol et était devenu son conseiller.
Il était dédaigneux envers ceux qui étaient de moindre condition que lui, et tout particulièrement de la parenté de Beren.
Il était jaloux de Tùrin qui était considéré et honoré comme le fils de Thingol. Dès lors Saeros le considérait comme un rival et un ennemi.

Les années passèrent, et Tùrin grimpait dans l'estime du roi, grâce à ses exploits en tant que garde-frontière avec son ami Beleg Cùthalion.
Saeros devint de plus en plus hargneux envers lui, et quand ils se retrouvèrent tous les deux à l'extérieur de Menegroth, Tùrin pourchassa Saeros dénudé, qui, pris de panique, voulut franchir un ravin pour échapper à son poursuivant, et alla mourir sur les rochers de la rivière en contrebas.
Ainsi finit Saeros, et commença l'exil de Tùrin.

20c6d58168​4f57f14274​d4c7c7205f​47

Haldir était un Galadhrim, l'un des guerriers et gardiens de la Lothlorien. Il était un des rares Elfes de cette région à parler la langue commune à la différence de ses deux frères, Rùmil et Orophin.
Alors qu’il surveillait les frontières de la forêt, tapis dans les arbres avec son arc, il surprit les membres de la Communauté de l’Anneau qui se dirigeaient vers la forêt.
Haldir leur servit de guide à travers la Lothlorien et les mena jusqu'à Caras Galadhon, coeur du royaume de Celeborn et de Galadriel.
Il fut ensuite envoyé surveiller les frontières nord de son pays sur les conseils et les informations donnés notamment par Aragorn.
A son retour, il guida à nouveau la Communauté sur le fleuve Anduin. Ce fut à ce moment qu'il offrit à Sam de la corde elfique en Hithlain.
Les conduisant une dernière fois vers ses seigneurs, il leur fit un ultime adieu. Il resta ainsi en Lothlorien pour protéger la forêt mais on ne sait pas ce qu’il advint de lui après le départ de Galadriel à la fin de la Guerre de l'Anneau.