S'abonner à ce blog
Acacianne » Acacianne » ✖ Mona's Whispers ✖ » Chapitre 2: J'hallucine !

Chapitre 2: J'hallucine !

Commentaire de l'auteur: Voici la suite de l'histoire dont je n'ai toujours pas trouver le nom. Ne pas me voler s'il vous plaît, même si il est pas super extraordinaire, il m’appartient. Merci !  Je vous souhaite une bonne lecture. Chap.1 Chap.3 Chap.4 Chap.5

_________________________

J'avais l'impression que mes poumons allaient s'arracher tellement que je courrais. J'étais à bout de souffle. Je ne devais pas m'arrêter, car j'étais qu'à mi-chemin. Quelque secondes plus tard, je vis un petit garçon sur le côté qui pleurais, mais je le dépassa. Je m'arrêta sec. ''Pourquoi est-ce que j'ai une conscience ?'' me demandais-je mentalement. Je tourna les talons vers l'endroit où je me rendais pour aller le voir. Étrangement, le petit garçon n'était plus là. Je devais avoir rêvé ou... Je devais avoir halluciner à cause de la trop grande vitesse à la quelle je courais. Je regarda un peu aux alentour pas de trace de ce que j'avais vue. Je pouvais déjà entendre la cloche au loin. Je me secoua un peu pour pouvoir me remettre à ce que je faisais un peu plutôt. Alors, je me suis remis au galop en direction du batiment où je passerais la plus part de mon temps.


Je fini par finalement arriver devant l'école Le Mona-Liza Art. Je la regardais comme si elle n'était pas comme toutes les autres écoles, qu'elles soit primaire ou secondaire*, que j'avais vue jusqu'à présent.  Je ressentais un étrange sensation à propos de cette endroit... Comme si il y avait quelque chose que... Je ne saurais définir quoi exactement mais,... « Bam ! ». La porte principale de l'école avait refermée derrière un homme qui semblait bien énervé. Il était pas grand, avait des cheveux cour et brun, portait des lunettes, était habiller d'un complet brun-beige et avait un sac à bandoulière noir. Il s'adressa à moi avec un ton de rage et de haine: « N'êtes-vous pas supposer d'être à l'école mademoiselle ?!? ». En voila un qui s'avait prit un balai et qui se revengeait sur la première personne qu'il croisait. Question de ne pas mettre de l'huile sur le feux, je lui répondu: « Oui. J'y vais justement. Merci. ». Il me regarda avec dégoût et continua son chemin. Je me retourna vers Le Mona-Liza Art et avant d'entré regarda pour la dernière fois l'homme qui marchais vers sa voiture.


Je me dirigea vers le bureau de la secrétaire situé à ma droite. Je cogna trois petits coups sur la porte. Une voix douce et mielleuse me dicta d'entrer. J'ouvris la porte à ce moment-là entre-ouverte. Je m'approcha de la jeune dame blonde et fine. Elle me dit sans me regarder: « En retard ? » et changea sa phrase en souriant lorsqu'elle m'aperçue pour « Nouvelle à Le Mona-Liza Art ? ». Je lui souris à mon tour qui avait pour but de lui faire s'avoir que oui. Elle m'invita a m'asseoir et je le fis immédiatement en déposant mon sac par terre.  Elle me demanda mon nom, mon âge et de remplir plein de paperasse. Elle vanta les mérites de cette école secondaire. Elle me dit que c'était la seul école de la région à être spécialisé en toute sorte de forme d'art. Aussi, elle me donna un test à faire qui m'aidera à me placer dans un de ces programmes. Je lui demanda si il n'y avait pas des gens qui avaient réussi à décidé par eux même de leur programme. Elle me dit que non et que de toute façon j'allais touché à tout les genres. La seul chose qui allait être différent c'est que j'en aurais un de plus détaillé que les autres. Dés que j'eu terminer mon test je lui redonna et elle me donna mon horaire. « N'oublie pas cette horaire ne sera que valide pour une semaine. Bonne journée ! » me dit-elle. Je sortie et regarda mon horaire de cinq jours. Premier cour français. Il est trop tard pour celui-là mais pour le prochain, art plastique, c'est bon.


Je marcha en essayant de me diriger vers le local M-118, mais rien à faire il y avait trop de couloirs. De plus, la cloche sonna annonçant que le premier cour était terminer. Une trôler de personnes sortait de tout bord tout côté. On me bouscula d'un sens et de l'autre. Un vrai ouragan d'adolescents. Quand l'ouragan partie je me retrouva par terre fesses premières.Je me releva et regarda autour de moi. ''Chouette, plus personne pour m'aider à trouver cette classe'' me dis-je mentalement. J'erra dans les couloir et fini par apercevoir le couloir M. Je me dirigea à toute vitesse pour être à l'heure.  Je dis à voix basse: « M-110, M-111, M-12,... M-M-M.... M-116... Ah, M-118 ! ». J'enleva la poussière sur moi avant de cogné à la porte du cour d'art plastique. « Entrer ! Entrer ! » dis une voie d'homme. J'entra et le monsieur habiller d'une étrange de façon, qui ressemble à celle de Lady Gaga mais version homme, et au cheveux vert  s'avança vers moi. Il m'y une de ses main sur mon épaule et attira l'attention de toute la classe pour me demander de finalement me présenter.



To be continued...

_________________________
*C'est le mélange du collège et du lycée au Québec. C'est dur à expliquer, mais regardez  ceci pour mieux comprendre. Ps: allez au carrés jaune, vert et bleu. C'est plus vite ainsi.


joconde-33​59797b4b
Les derniers commentaires
BlackNozomi-chan
16 février 2012 à 10h29
 
Oh Mister Lady Gaga ! lol:{}
Acacianne
16 février 2012 à 15h09
 
Ouais, il est trop fresh (cool (Je parle le québécois)) !
BlackNozomi-chan
16 février 2012 à 16h50
 
YEAH!
Acacianne
16 février 2012 à 18h29
 
^^
BlackNozomi-chan
16 février 2012 à 22h39
 
:)